Musée Carnavalet.

Une fresque qui nous  « raconte » Paris, de la préhistoire à nos jours ou presque. Un bâtiment immense, une centaine de salles, deux hôtels particuliers, Carnavalet et Le Peletier de Saint Fargeau  sont réunis par une galerie (dans la quelle on retrouve le Paris de la Belle Epoque) afin de nous offrir ce Musée où vécu . Plus que le  patrimoine, l’héritage de Paris y est exposé pour le plaisir de tous, petits et grands. Dans ce Musée nous avons rendez-vous avec Paris mais aussi avec son peuple. © Sabrina Penniello
Dès la première salle c’est un exposé grandiose d’enseignes et objets qui ont fait les boutiques, auberges, bistrots et autres marchands du Paris d’autrefois (du XVIème au XXème siècle). On y trouve aussi des belles maquettes de l’hôtel de ville. Ces enseignes sont à elles seules de vraies œuvres d’art. Les marchands s’adressaient majoritairement à une clientèle d’illettrés. Nul besoin de savoir lire mon ami avec des enseignes aussi racoleuses hein ? Musée Carnavalet .© Sabrina Penniello ©Sabrina Penniello ©Sabrina Penniello © Sabrina Penniello.
Après  ces objets magnifiques, on monte à l’étage pour changer radicalement de décors grâce aux peintures. Des rangées de tableaux peuvent décourager les kids. Les miens je les laisse avancer à leur rythme. D’ailleurs ils sont souvent loin devant nous. Contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas parce que la visite les barbe. Non, ils avancent en fonction de ce qui les attire, de ce qui les accroche. Et là, ils s’arrêtent, et bloquent sur une oeuvre qui éveille leur curiosité et qu’ils vont à leur façon, certainement apprécier ou pas. Ça aussi c’est apprendre mais avec plaisir. ©Sabrina Penniello.
Tableau représentant Clemenceau assis dans une voiture descendant les Champs Elysées. Comme je viens de le raconter, Jules a « bloqué » .En effet, son blocage s’est porté sur le sourcil droit de Clemenceau. Critique mais pas indifférent.

© Sabrina Penniello. © Sabrina Penniello.
Et v’la ti pas que l’on se retrouve devant la chambre de Marcel Proust. © Sabrina Penniello. ©Sabrina Penniello.
Ah ! Ça ira , ça ira..Elle passionne toujours et encore cette Révolution. ©Sabrina Penniello. © Sabrina Penniello. ©Sabrina Penniello. © Sabrina Penniello.
Modèle réduit de la Bastille.©Sabrina Penniello.
Ugo concentré. En pleine lecture de la Table de droits de l’homme.Musée Carnavalet© Sabrina Penniello. Musée Carnavalet©Sabrina Penniello.
Émotion garantie avec les photos qui suivent. Il s’agit d‘objets ayant appartenu à Marie Antoinette, Louis XVI et leur fils durant leur détention à la prison du Temple avant la montée sur échafaud de Louis XVI et le transfert de Marie- Antoinette à la Conciergerie. Cahier d’écriture du Dauphin lorsqu’il était à la prison du temple.Musée Carnavalet©Sabrina Penniello.
Mèche de cheveux de Marie-Antoinette.Musée Carnavalet.©Sabrina Penniello.
Papillon réalisé par des religieuses à partir du tissu du gilet de Louis XVI.Musée Carnavalet.©Sabrina Penniello.
Mobilier de la cellule de la famille royale à la prison du Temple.Chambre de la famille royale à la prison du temple.©Sabrina Penniello. Le nouveau djembé de Jules.Musée Carnavalet le 12 janvier.©Sabrina Penniello.

Musée Carnavalet le 12 janvier.© Sabrina Penniello.

Napoléon, l’Empire et ces événements qui y sont liés attirent aussi les enfants. Musée Carnavalet.© Sabrina Penniello.

Napoléoné...enfin son masque mortuaire.© Sabrina Penniello

Comme je le disais, Carnavalet c’est Paris, Paris depuis la préhistoire, en passant par l’antiquité, et le moyen âge. Une vieille Dame  d’environ 4000 ans découverte lors des fouilles de Bercy. Ceci est une pirogue.

©Sabrina Penniello.

C’est très intéressant de voir à quoi ressemblaient les vestiges que nous avons découverts à l’occasion de notre « Promenons nous à Paris ».

Lutèce.©Sabrina Penniello.

Carnavalet c’est aussi et surtout les parisiens.Musée Carnavalet.©Sabrina Penniello.

Les enfants ont aimé : -Les salles dédiées à la Révolution Française. -La collection archéologique  provenant essentiellement des  fouilles menées à Paris depuis le XIXe siècle. -La partie consacrée à Napoléon.

Petits conseils avec les enfants, pas avant 8 ou 10 ans. Alternez les endroits qu’ils vont aimer avec d’autres un peu moins attrayant à leurs yeux, plus zen sera la visite. Et c’est bien connu, plus c’est vieux, plus c’est étrange, plus c’est « gore », plus ils aiment. Carnavalet est un musée gratuit sauf bien sur pour les expositions temporaires. http://carnavalet.paris.fr/fr/accueil Info pratiques 23 rue de Sévigné 3ème

Les p’tits gars de la RATP nous y emmènent:
Metro Saint-Paul, Rambuteau ou Chemin Vert.
Bus: 29,69,76,96. Vélib’:36 rue de Sévigné; terre-plein Saint-Paul;26 rue Saint Gilles.
Horaires& Tarifs De 10h à 18h sauf le lundi et les jours fériés
Entrée gratuite sauf pour les expos temporaires. Des ateliers pour enfants sont organisés. ( Dessins, Caligraphie…)
Un carnet de parcours est  en vente à la caisse 1€ pour les 7/12ans « 1789, la Révolution en question », « Partons à la découverte de Carnavalet ». Voir sur le site du musée qui est très beau et très bien fait, les différents thèmes proposés et les tarifs.

8 réflexions sur “Musée Carnavalet.

  1. Les aristocrates, on les… J’avais entendu parlé de ce musée dans les émissions historiques L’ombre d’un doute et Secret d’histoire (big up Franck Ferrand et Stéphane Bern), il me tentait beaucoup. Lors de nos deux précédents séjours à Paris, je cherchais un musée historique de la ville et en province (que je déteste ce terme), c’est généralement géré au niveau municipal, mais ce n’est pas le cas à Paris, c’est complètement privé (me semble-t-il). Du coup, on n’a pas cherché plus loin et on ne l’a pas visité. Je n’ai rien contre le privé, mais ça nous a tout simplement échappé. Mais je le mets sur la liste des lieux à visiter pour le prochain séjour. Lorsque j’étais plus jeune j’adorais tout ce qui avait un rapport avec l’histoire, mais pas trop les portraits officiels des reines, princes et souverains, plus les scènes de bataille et les objets ayant appartenus aux personnages et même les reliques comme ici. C’est vrai que le portrait de Clémenceau m’aurait également laissé un peu dubitatif, mais c’est toujours intéressant d’avoir un avis dessus. Excellente idée d’alterner pour satisfaire les jeunes visiteurs. Je me souviens que mes parents allaient souvent voir ce que nous voulions voir, ce qui est dommage. Merci pour tous ces renseignements. Je vais faire un tour sur l’article « Promenons-nous à Lutèce » 🙂

    J'aime

    1. Carnavalet est un musée municipal et bien sur gratuit.
      C’est important de le préciser quand tu penses que tout est vite cher. Très cher même. Je te le conseille vivement. Quand tu auras l’occasion de te promener dans le quartier. Ce musée est passionnant et spacieux donc très agréable à visiter. Non loin tu as la maison de Victor Hugo dont l’entree est gratuite aussi. Et bien sur la place de Vosges. Une belle balade a faire. On aime bien les portraits enfin ça dépend lesquels. Merci beaucoup pour ton commentaire c’est très sympa à toi. Je vais de ce pas voir ce que tu penses de Lutece…

      J'aime

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s