Foire du Trône.

La foire du trône a encore cette mauvaise réputation qui lui colle à peau. Mais d’année en année on lui décolle petit à petit. Tous les moyens sont utilisés pour donner une belle image à ce qui était autrefois une vraie fête foraine. Une des premières de Paris. Allez un peu d’histoire ne ça mange pas d’pain.

Foire du Trône.
©Sabrina Penniello.

Les premières traces de fêtes foraine remontent à l’an 957. A l’origine ces fêtes ressemblaient plutôt à des marchés couverts avec leurs stands de pâtisseries et de pain d’épice. On disait même « La foire au pain d’épice ». On y trouvait aussi des saltimbanques, des commerces et des stands de jeux. Voilà pour l’arbre généalogique un peu sommaire de nos fêtes foraines actuelles. Et ‘Trône’ alors, d’où vient ce mot ?

Vers 1880 le nombre de forains, marchands saltimbanques à considérablement augmenté. Ils envahissent une place qui aujourd’hui porte le nom de Place de la Nation. Mais avant elle portait le nom de place du Trône. Trône, foire du Trône, c’est un peu plus clair ? Ok mais d’où vient ce nom ‘Trône » ? Du trône de Louis XIV(encore lui). Un trône avait été installé à cet endroit pour le retour du roi tout juste marié…

Aujourd’hui la foire se trouve sur la pelouse de Reuilly à l’extrémité du bois de Vincennes.

Foire du trône
Pas d’perdants. Que des gagnants.

Les mauvaises réputations ont la vie longue. C’est le cas pour la foire du Trône. On se souvient bien plus des faits divers, des repères de bandes, des vols et des agressions( euh…vous comptez toujours y emmener vos enfants?) que de tout ce travail fait par le service d’ordre et les forains eux même afin de redonner à cette foire son emblème de fête foraine. Moi même j’ai refusé d’y mettre les pieds pendants des années. La première fois que j’y ai emmené les enfants c’était par hasard. On passait la journée à Vincennes quant au loin on la aperçue. On est bien d’accord, il est impossible de passer devant des manèges et stands de pommes d’amour sans craquer. On en a un bon souvenir. Tout s’est très bien passé, il y avait beaucoup de familles, des poussettes, des marmots partout. Nous y sommes retournés quelques années après. Idem, ambiance familiale, les stands de pommes d’amour et de croustillons nous font toujours de l’œil. Je mets le paquet pour rassurer hein ? Le service d’ordre et les policiers sont là et bien là. L’entrée est encadrée, filtrée, les attroupements très vite dissous. Dès la sortie du métro un groupe de CRS nous accueille. Ils sont postés là et surveillent les moindres mouvements. C’est dommage d’en arriver là je sais, mais ça rassure…ou pas. A la station Porte Dorée, ce sont les gars du GPSR (le service d’ordre RATP) qui prennent le relais. Ça ne rigole pas avec eux. Pire qu’une escorte de chef d’Etat. Non mais sinon tout va bien, on est bien, tout se passe bien….A présent on passe la douane, nous sommes fouillés à l’entrée. Les hommes d’un coté, les femmes de l’autre. Ça va on ne m’a pas confisqué mon appareil photos, ah mais non ça c’est pour les concerts…

Foire du Trône.
©Sabrina Penniello.

Je parle de l’ambiance en journée.  Enfin ce qui peut déranger, ce qui dérange parfois c’est aussi l’apparence, le style de certains. Je n’ai jamais vu autant de branleurs petits mecs casquette à l’envers, falzar sous les fesses et ‘ziva’ au mètre carré. Idem la concentration  de pétasses  de jeunes filles au look crade négligé. Même Roselyne la fille Groseille est classe à coté. Il faut se dire que ce sont des ‘p’tits jeunes’ qui viennent juste s’amuser un peu et dragouiller beaucoup, et on oublie. De toutes façons ce qui nous intéresse ce sont les attractions, passer un moment sympa à la fête foraine. A’l ducasse comme disent les cht’is. Entre 1.50€ et 7€ la place de manège, le budget est vite explosé. A cela on ajoute une barbe à papa, une glace et une pomme d’amour. En même temps ce n’est pas tous les jours. Et les petits s’amusent vraiment, parfois avec des choses toutes simples.

Foire du Trône
©Sabrina Penniello.
Foire du Trône.
©Sabrina Penniello.
Foire du Trone
©Sabrina Penniello.

Pour les tarés grands  il y a ça:

Foire du Trône
©Sabrina Penniello.
Foire du Trône
©Sabrina Penniello.

Ce que l’on aime avant tout à la Foire du Trône c’est le TAGADA. L’idée est très simple. Tenir assis sur un banc circulaire, subir le tape cul et ressortir du manège avec des bleus partout. Quand en plus il faut tenir ses deux enfants, quand en plus une grosse dame tombe sur les genoux de Jules, quand en plus on est pris d’un fou rire. Ça donne ça: A 1.28mn Jules est en grande détresse.

Publicités

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s