Les Pâtes vivantes.

Rien que la vitrine nous offre un show. On voit le cuistot travailler ses pâtes. Il les manipule comme une grosse pelote de laine . Il les étire, les tourne, les tricote… une vraie curiosité.

Chaque fois que je passe devant ce restaurant, je me dis, « faut qu’on y aille, faut qu’on y aille ». Huit ans déjà que ces « pâtes vivantes » sont installées rue du Faubourg Montmartre dans le 9ème.

Les Pâtes vivantes (3)
©Sabrina Penniello.

Avant tout, pour ceux qui comme Jules sont allergiques à l’arachide, passez votre chemin. Ici beaucoup de plats sont préparés à base d’arachide. On la sent, elle est là la vilaine petite cacahuète.
Sorry Julo, toi qui aimes tant les plats chinois et utilises les baguettes comme un pro,ce resto n’est pas pour toi. Les œdèmes tu as donné.
Je disais donc, une grosse pelote,une sorte de grande pâte unique longue, très longue, symbole de longévité justement.

 

Les Pâtes vivantes (2)
©Sabrina Penniello.

Le décor est simple, dépaysanst et joli. Si les P’tits Parigots peuvent venir déguster ces pâtes fraîches depuis 8 ans, elles existent en fait depuis quatre mille ans.

 

Les Pâtes vivantes (20)
©Sabrina Penniello.

Contrairement à mes enfants, je manipule les baguettes comme « un manche ».
L’idée de demander une fourchette m’a traversée l’esprit sauf que tout le monde dans la salle se débrouille plus ou moins bien avec ses baguettes. J’allais pas me payer la honte avec une fourchette non.
Disciplinée et courageuse que je suis, j’ai assuré mon repas de nouilles comme une grande. On évitera quand même le plan love pour non initiés.

Mes baguettes à moi.
©Sabrina Penniello.
Les Pâtes vivantes
©Sabrina Penniello.
Les Pâtes vivantes
Ce qui est bien avec les boulettes  c’est que l’on peut y planter sa baguette si on veut.

On est bien dans ce petit resto, dont l’ambiance générale est agréable, et puis la vache que ça sent bon !

 

Les Pâtes vivantes
©Sabrina Penniello.

©Sabrina Penniello.

Les Pâtes vivantes (25)
©Sabrina Penniello.

©Sabrina Penniello.

On commande, des pâtes au bœuf  pour Jean-Jean, aux crevettes pour moi et des boulettes frites de riz au sésame (pour déguster).
Ces boulettes sont délicieuses, j’en rêve encore. Pas grasses, croustillantes comme j’aime, du sésame juste ce qu’il faut. Et nos pâtes un régal.

La bière n’est pas mal non plus (parole de Jean-Jean), mon thé au Jasmin un délice. Les assiettes et les bols sont copieux et les prix plus que raisonnables, 36€ à deux.

Chaud devant, thé brûlant.
Chaud devant, thé brûlant.

On récapitule: Une ambiance sympa, des plats délicieux, frais et bien copieux, prix hyper raisonnables (le show des pâtes est compris dans le prix). Une bonne adresse.
Un conseil, demander une table à l’étage. Au rez de chaussé le bruit de la rue est infernale. Nous sommes rue du Faubourg Montmartre il ne faut pas l’oublier.

Ce restaurant est ouvert tous les jours même le dimanche et se trouve au 46 rue du Faubourg Montmartre (tout près de chez moi).
Métro Cadet ou Grands Boulevards

Une autre adresse, dans le 1er arrondissement rue de Turbigot.

Publicités

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s