Non mais quel chantier. Du ventre au cœur de Paris.

Quelle idée de prendre un chantier en photos et d’en parler dans un blog.Les Halles.Crédit photo: Sabrina Penniello.
Mais ce n’est pas n’importe quel chantier mon enfant. C’est le chantier des Halles. Tous ces ouvriers, ces architectes…se tuent à la tâche pour nous réaliser le nouveau cœur de Paris. Depuis « Le Ventre de Paris » d’Emile Zola jusqu’au Forum il y en a eu du chemin de parcouru. Ce quartier on l’aime ou on le déteste. On l’aime pour son attrait historique et touristique. Aux Halles nous avons l’église St Eustache, les rues St Denis, Montorgueil, et Montmartre, les centaines de boutiques du Forum et des rues adjacentes, la place des Innocents et sa fontaine, le centre Beaubourg à quelques pas…mais on le déteste aussi pour la fréquentation de (n’ayons pas peur des mots) racailles et le sentiment d’insécurité qui y règne parfois.
Le quartier des Halles du moins vers le Forum a cette réputation qui lui colle à la peau, mais cet endroit, moi je l’aime. Au départ je n’avais pas le choix je m’y rendais pour le boulot et j’ai très vite découvert un lieu riche, accueillant et continuellement en mouvement. C’est ici la plaque tournante de Paris, nous y sommes au centre. De l’autre côté de la Seine, nous sommes à deux pas du quartier St Michel/ Notre Dame. En passant par le Pont Neuf hein, pas à la nage.
Les Halles c’est aussi et surtout une vie souterraine, une vraie fourmilière avec :

Un des plus grands centre commercial, le Forum construit sur 3 niveaux. La plus grande et plus importante gare de métro/RER. Châtelet-Les Halles avec 3 lignes de RER, 5 lignes de métro. A la surface ce sont 15 lignes de bus.  Au total environ 800 000 voyageurs s’y bousculent quotidiennement entre le Forum des images, un jardin de plusieurs hectares, une des piscines les plus fréquentées de Paris, des cinoches, bars, restaurants….et un monde dingue.

30 ans après sa construction le site a vieilli, il ne répond plus à la demande en constante augmentation du public. On s’aperçoit que le jardin n’est pas visible donc pas accessible, la gare RER est saturée. Certains commerces ferment tout simplement à cause d’une mauvaise gestion de la circulation et des accès.
L’enjeu de ces travaux titanesques qui consistent à moderniser ce quartier n’est pas de faire table rase et encore moins se contenter de retouches superficielles. Mais alors comment faire ? En restructurant, en innovant.  C’est un chantier de dingues, hors norme avec des conditions extrêmement contraignantes. Nous sommes sur un site en plein cœur de Paris dont l’activité n’est ni stoppée, ni ralentie. Le but étant  d’améliorer le cadre de vie des riverains, mais aussi de ceux qui y travaillent et ceux qui s’y promènent. On déconstruit, démolit et reconstruit.

Ici où les accès au Forum et à la gare de RER sont ouverts, les contraintes de sécurité et de nuisances sont au maximum.  Tout a été pensé et organisé. Rien n’est négligé. Les  Halles de demain c’est:
1/ Un jardin et des rues, plus conviviales, plus ouverts. Tout sera organisé autour d’une grande prairie encadrée par deux lisières boisées. Ce jardin qui est le toit du centre commerciale est comme un immense pot de fleurs. S’y ajoutent des équipements pour les loisirs de tous: airs de jeux,terrains de pétanque, échiquiers. Nous aurons un quartier piéton plus étendu, plus facile et plus agréable. Plus besoin de faire un immense détour en contournant le site comme on le faisait autrefois.  En chiffres ça donne:

1370 m2  de jeux pour les 2 à 6ans .
2500 m2 de jeux pour les 7 à 12 ans.
8244 m2 de pelouses.
3780 mètres linéaires pour les bancs (c’est donc peut être la fin de la guerre pour avoir une place assise au soleil).
4 hectares de jardin d’un seul tenant.

2/ Une gare RER désenclavée, rénovée et agrandie. C’est mon plus mauvais souvenir lorsque j’y travaillais. Prendre le RER ou le métro après ta journée de boulot pour rentrer chez toi, c’est en fait une deuxième journée de travail qui t’attend quand tu traverses cette gare lugubre et saturée . Combien j’apprécie de travailler chez moi rien que pour cette raison.

3/ Une Canopée et son patio vont permettre la communication entre le dehors et le dedans. Ce sera un lieu où se donner rendez-vous, discuter, prendre un verre. Un immense hall extérieur abrité par la Canopée mais pas fermé, y accueillera des manifestations culturelles , et commerciales, une bibliothèque, un conservatoire, un centre hip-hop… Pour l’instant c’est son squelette qui est visible mais à la fin des travaux tout ce qui est apparent aujourd’hui sera caché à tout jamais.Une Canopée de cette ampleur est une première mondiale avec 14m de hauteur pour le point le plus haut. Elle sera dotée d’un système de rails pour assurer le nettoyage et les réparations en cas de casse. Un Mécano gigantesque dont la plus grande poutre mesure 96 mètres. Ce travail est extrêmement minutieux, les ajustements sont réalisés au centimètre près.

Une plantation d’arbres est prévue afin de ralentir les vents nord/ouest. Ces vents sont une des inquiétudes des riverains. J’imagine même pas que la Canopée s’envole un jour…

La Canopée.Crédit photo: Sabrina Penniello

Canopée.

Crédit photo: Sabrina Penniello

4/Une nouvelle gare RER place Marguerite de Navarre bien plus agréable parce que plus vaste, plus lumineuse,  plus grande de 50%, plus fonctionnelle et plus ‘zolie’. Afin d’être mieux connectée à l’extérieur elle aura 3 nouveaux accès directs. Enfin elle sera reliée à la Place Carrée par une nouvelle galerie de circulation avec des commerces et des services. Pour info, la Place Carrée relie l’ancien forum au nouveau forum enfin ce que l’on appelle nouveau forum a déjà bien vieilli lui aussi, c’est la partie qui donne accès aux portes du Louvre, du Jour et St Eustache.

Maintenant je vous invite dans les coulisses de ce chantier et vous raconte les p’tits potins, y en a plein.

-Au XII siècle ce site était des marécages.
-Entre 1852 et 1870 les pavillons en fer et en verre de Victor Baltard sont installés.
-En 1969 ce marché gigantesque déménage à Rungis.
-A partir de 1977 le Forum et la station de RER ouvrent leurs portes.
-Des travaux de l’actuel chantier ont été effectués la nuit. Durant une centaine de nuits entre le dernier RER vers 1h du matin et le premier vers 5h. Le risque de danger était trop important pour les réaliser la journée. Des blocs de  plusieurs tonnes étaient surélevés. Si l’un d’eux venait à se décrocher il aurait sans difficulté traversé les 3 niveaux du Forum et le 4ème qui est celui du RER.
– Un nettoyage régulier des parois du chantier est effectué afin d’éviter de voir s’installer les incivilités de tous ces abrutis qui souillent et dégradent les installations. Ce chantier reste donc propre.
– Pour la sécurité de tous, ce chantier a pris les allures d’une forteresse. Des caméras de surveillance réalisent une photo toutes les 10 mn. Pour y pénétrer il faut montrer la papatte blanche son badge d’accès. Chaque livraison est contrôlée. Des rondes de nuits sont effectuées. Mais tout ce tintouin n’a pas empêché des petits rigolos imbibés d’alcool  de grimper au deux tiers d’une grue en pleine nuit.
-La cité du chantier est une ville dans la ville de la  ville, avec une  vraie circulation.  Un rond point, des routes et des aménagements pour tout ce monde qui grouille . Durant la période la plus active, 40 camions y circulaient. Le plus difficile a été d’installer des lignes téléphoniques dans ce lieu sans adresse.

-« Allo le Monsieur du téléphone, peux tu nous installer des lignes téléphoniques au cœur de notre chantier, tu sais dans le ventre de Paris….oui c’est ça dans un trou…. »

Pour visiter ce chantier rien de plus simple, c’est gratuit mais il faut être patient et pas trop nombreux. Il suffit de réserver à ce numéro . 01/42/33/09/88. Quatre maximum par famille.  On vous reçoit au point information qui se trouve juste devant la fontaine des Innocents. Là on vous distribue, la panoplie: casque, gilet et petit livret d’instructions.
On nous raconte dans un premier temps l’histoire de ce quartier, ensuite on nous emmène au cœur du chantier. Au cœur de Paris quoi !

Les Halles.
Le point info.
Le rdv pour la visité guidée.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles
Casque et gilet obligatoires.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
En route pour la visite.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
Interdit, sauf pour nous.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles
Sous la Canopée.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les halles.
Au cœur du chantier. Donc au cœur des Halles. Donc au cœur de Paris.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
On traverse le Forum encore en travaux malgré son activité.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Chantier des HallesCrédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
La cité du chantier.
Une ville dans la ville.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Chantier des Halles.Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
Vue sur le jardin la Bourse du commerce et la colonne Médicis.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Les Halles.
A la fin de la visite le gilet est offert, mais il faut rendre les casques.

Crédit photo: Sabrina Penniello

Le ventre de Paris, est bien moi j’y étais…
Après la visite allez flâner dans la rue Montorgueil et y déguster les choux d’Odette,  visiter l’église Saint-Eustache et approchez vous de la colonne d’astrologie de Catherine de Médicis près de la Bourse du commerce, le centre Beaubourg est tout près, vous passerez devant la Pistacherie qu’il ne faut pas louper. La visite du quartier sera presque complète.

Publicités

4 réflexions sur “Non mais quel chantier. Du ventre au cœur de Paris.

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s