Corse #3 Bastia

Cette ville est gaie et colorée. On a adoré. Il parait et je veux bien le croire que la plupart des gens ne font que « passer » pour atteindre plutôt Ajaccio et Bonifacio. Ils ont tort les gens!

Le truc sympa avec Bastia est qu’il est très facile de se garer.
On laisse sa voiture  pour profiter de la ville à pied. Un parking  se trouve au niveau du port et d’autres en ville.
On a vraiment de la place, même en plein mois d’août. Cette ville c’est comment dire… un peu l’Italie. Elle m’a rappelée Naples en plus zen. Ses petites ruelles aux façades colorées qui montent, sont bourrées de charme.
Les gens sont cool, détendus.  Pas grand monde dans les rues à part quelques Corses et une poignée de touristes qui buvaient un coup tranquille.

Corse Port de Bastia.
©Sabrina Penniello.
Bastia.
©Sabrina Penniello.

Il est très facile d’y circuler, et de déambuler dans les rues même en grimpant. On y va à notre rythme. Ok au bout d’un moment on tire la langue, mais les vacances c’est la santé non ?

Bastia
©Sabrina Penniello.
Corse Bastia.
©Sabrina Penniello.
Corse Bastia
©Sabrina Penniello.

Bastia n’a pas toujours existé. Avant c’était Cardo, un grand village qui existait avant l’arrivée des Génois. Une fois ces derniers installés, il leur fallait une protection contre les envahisseurs venant de la mer. Ils ont donc construit une citadelle que l’on nomme Bastiglia ou Bastille. Vous voyez où ça mène ? Bastiglia, Bastille, et BASTIA bien sûr. Elle s’est développée au point qu’elle en est devenue plus importante que Cardo.

On avait deux objectifs à atteindre coûte que coûte. Visiter la Cathédrale Sainte- Marie- de-l’Assomption (il parait qu’il y a une vierge de 600kg en argent massif) et déguster une glace chez  Serge Raugui, The Glacier de Bastia.
C’est vrai c’est un peu réducteur pour une si belle ville, surtout qu’il y a des tas de choses à découvrir.  On savait bien que l’on allait découvrir de belles choses. C’est le hasard justement qui nous a mis nez à nez avec ce que l’on pensait être la Cathédrale, et bien non.
Nous sommes devant l’Eglise Saint Jean-Baptiste qui est magnifique. Elle fut construite entre 1636 et 1666 sur le site d’une ancienne chapelle. Elle serait la plus vaste église de Corse. Tu m’étonnes.

Corse Bastia
©Sabrina Penniello.
Corse Bastia
©Sabrina Penniello.

 
Ah enfin la voilà la Cathédrale Sainte-Marie-de l’Assomption.  On savait qu’en face on pouvait y voir la maison où Victor Hugo a vécu enfant. Victor Hugo c’est notre copain, on connaît bien sa maison Place des Vosges. On en a parlé ici . Nous avions hâte de voir cette deuxième maison tout autant que la vierge de 600kg.

Corse Bastia.
©Sabrina Penniello.

 

Attention, ce qui suit est un coup d’gueule, une vraie déception, une colère.

On pénètre dans la Cathédrale, je précise en silence, casquettes ôtées, à pas de loup, épaules couvertes bref respectueux du lieu. Quand le curé visiblement mal poilé en pleine messe nous fonce dessus. « Vénère » et très agressif le curé. Il nous hurle dessus …et nous vire. Non mais quel con!

« J’aimerai ne pas être dérangé  pendant la messe !!! »  « Pas de visite pendant la messe, c’est pourtant affiché!!! »

En effet, les visites ne sont pas autorisées durant la messe. Nous l’avons compris une fois dehors. L’affiche toute petite sur un coin de porte l’indique. On ne l’a tout simplement pas vu, comme d’autre personnes d’ailleurs. Parce qu’elle est toute petite et pas visible, parce que la porte est grande ouverte ce qui pour moi signifie « Entrez, vous êtes les bienvenus »

« Mais alors Monsieur le curé pourquoi tu ne l’installes  pas clairement ton panneau? Pourquoi la porte de Dieu  de ta Cathédrale est grande ouverte?  Pourquoi tu ne revois pas ces deux petites choses au lieu d’agresser les gens comme tu l’as fait?
Tu nous as même pas accordé ton pardon devant nos plates excuses. Tu n’as même pas adressé un petit sourire aux enfants.Tu sais quoi ? J’aime pas ta vierge, elle est moche, bien trop tape à l’œil ! Et puis l’église Saint-Jean-Baptiste est plus belle !

Ugo et Jules étaient très mal à l’aise et moi contrariée, on en a oublié la maison de Victor. Tu sais quoi Curé t’es méchant!
Bastia c’est aussi sa citadelle où se trouve le musée d’Histoire de Bastia anciennement le Palais des Gouverneurs génois. Pour la voir il faut encore grimper.

Bastia
©Sabrina Penniello.

Avec toutes ces émotions et toutes ces grimpettes, une bonne glace s’imposait et même deux. Nous l’avons trouvé ce glacier qui fait des merveilles Serge Raugui. Allez y les yeux fermés, elles sont délicieuses. Ce glacier de père en fils se trouve sur le port, impossible de le louper.

Corse Bastia.
©Sabrina Penniello.

Et comme on adore les glaces, on en a dégoté d’autres très bonnes aussi avec un accueil super gentil. Elles se trouvent près de l’Eglise Saint-Jean-Baptiste. C’est chez Marc Andria. Une très bonne adresse.

Jules tu respires la joie de vivre. 

Corse Bastia.
©Sabrina Penniello.
Corse Bastia
©Sabrina Penniello.

A Bastia, on flâne, on se perd dans ses ruelles et on est bien.

Corse Bastia
©Sabrina Penniello.
Corse Bastia.
©Sabrina Penniello.

Une bien jolie ville, la voir une fois donne envie d’y revenir.
Cette ville que j’aime et ces photos je les partage volontiers avec Nikita pour l’instant T.
http://nikita-m-hera.over-blog.com/2014/08/instant-t-152.html

Publicités

3 commentaires

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s