Le Pont Neuf.

Le premier pont que j’arpentais de long en large quand j’ai débarqué à Paris. Plus en long qu’en large.Pont neuf et Tour Eiffel.©Sabrina Penniello.Pont Neuf.©Sabrina Penniello.
Je travaillais juste à côté,  au Forum des Halles. j’aime beaucoup les quartiers de part et d’autre du Pont Neuf. J’aime le traverser pour me rendre au quartier de St Michel/Notre Dame. La balade le long des quais est très agréable.

De neuf, ce pont n’a que le nom puisque c’est le plus ancien de Paris. Plus exactement le plus ancien pont non habité. Une de ses particularités est qu’il est le seul à traverser la Seine sur toute sa largeur. Il passe ainsi par la pointe occidentale de l’Île de la Cité.En réalité ce sont deux ponts en un. Pont Neuf.©Sabrina Penniello.
Avant tout, un petit cours d’histoire s’impose. J’adore les petits cours d’histoire qui s’imposent, pas vous ?Pont Neuf.©Sabrina Penniello.

C’est au prévôt des marchands Pierre Lhuillier que l’on doit cette idée de construire un pont pouvant relier le Louvre aux quartiers de la rive gauche, bien que l’idée germait déjà sous le règne de Henri II.
Nous sommes en 1577,  Henri III en décide donc la construction, mais les guerres de religions et l’instabilité politique de cette époque mettront en suspend les travaux de construction.Pont Neuf.©Sabrina Penniello.

C’est sous Henri IV cette fois que ce pont voit enfin le jour.
Il fut inauguré par « le bâtisseur » qu’en 1604 ou 1606. Visiblement tout le monde n’est pas d’accord sur la date. Cet héritage, on le doit finalement aux trois Henri. II III et IV.
Sa construction fait partie des changements urbains d’une grande ampleur.

Contrairement aux autres ponts de son époque, le pont Neuf est dépourvu de maisons, même si à l’origine des habitations y étaient prévues.  Par ailleurs, des caves ont été construites en prévisions de futures habitations. Elle sont aujourd’hui condamnées.Pont Neuf.©Sabrina Penniello.Pont Neuf.©Sabrina Penniello.

Les parisiens peuvent enfin admirer la vue qu’offre le fleuve qu’ils traversent. Ce qui était loin d’être le cas sur les ponts habités. Ils profitent ainsi des commerces et échoppes qui y sont installés. Ce pont est un véritable centre ville. Il faut savoir qu’à l’origine il devait permettre de fluidifier le trafic, mais très vite il est devenu une attraction, une véritable promenade avec vue panoramique. D’autant que son accès était gratuit.
Avec ses larges trottoirs en pierre (et non en bois cette fois), ses tourelles en demi-lune et ses mascarons le Pont Neuf donne le point de départ d’une ère nouvelle pour Paris.

Tiens les mascarons justement, au nombre de 381 ce sont aujourd’hui des copies. Les effets du temps et de la pollution ont eu raison des pièces d’origine. Seuls 4 rescapés sont visibles au Musée Carnavalet.

Tout comme la statue équestre de Henri IV dont l’originale fut détruite à la Révolution. Seuls les quatre Captifs, des statues en bronze sont conservés au musée du Louvre.
Aujourd’hui c’est une deuxième statue que l’on peut admirer.Statue de Henri IV.©Sabrina Penniello.

Henri IV.©Sabrina Penniello.

Pas grave, elle est belle quand même.Henri IV©Sabrina Penniello.

Henri IV©Sabrina Penniello.

Quand le Pont Neuf sert de support aux artistes, ça donne ça:
Christo l’a emballé.

Source Wikipedia.
Source Wikipedia

Kenzo l’a fleuri.

Source La Mode en Image. Kenzo.
Source La Mode en Image. Kenzo

D’ici la vue est très agréable pour admirer le feu d’artifice du 14 juillet.
Malgré les rénovations c’est le seul pont resté intact depuis sa construction il y a plus de 400 ans.
Ce lieu n’a pas toujours été le théâtre de joie de vivre ou de bonheur.
Dès la pose de sa première pierre l’ambiance est plombée  par les larmes d’ Henri III qui était en deuil. En effet la veille, le roi avait dit-on, assisté aux obsèques de ses deux « mignons » morts lors d’un duel.
Les parisiens qui donnaient un surnom à tout et à tout le monde on rapidement rebaptisé ce pont, Le Pont aux pleurs.

Contournez la statue du Vert Galant un truc de ouf vous attend, un truc peu connu de tous..Vous êtes ici à l’emplacement ou s’est dressé le dernier bûcher des Templiers. Celui de Jacques de Molay grand Maître de l’ordre du temple et de son second Geoffroy de Charnay.
Et là, à coup sur les kids aiment. C’est bien connu, tout ce qui est étrange, gore, cruel et si en plus y a du vécu les mômes en sont friands.

Square du Vert Galant. Dernier bûcher des Templiers.©Sabrina Penniello.

Emplacement du bûcher de Jacques de Molay, grand Maître de l'ordre des Templiers.©Sabrina Penniello.

C’est donc d’ici que Jacques de Molay a jeté sa terrible malédiction.
Je laisse la Petite Voix vous conter l’histoire. Elle est forte cette Petite Voix pour nous dénicher des trucs de ouf. PAR CI PAR LA – (re)découvrez la France à travers son histoire et son patrimoinePour terminer notre balade sur ce pont,  on se pose au Square du Vert Galant juste en dessous. Il n’est pas beau ce square?Square du Vert Galant.©Sabrina Penniello.

Publicités

Un commentaire

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s