La fontaine de la Croix-du-Trahoir

Située à l’angle de la rue Saint-Honoré et de la rue de l’Arbre Sec. Inscrite au site des monuments historiques, cette fontaine en a vu des vertes et des pas mûres. Tout près d’elle se trouvait une croix détruite en 1789 (tu m’étonnes). Devant cette croix les condamnés formulaient leur dernière prière avant d’être suppliciés puis exécutés.Fontaine de la Croix du Trahoir - Copie
Et là accrochez-vous les amis, les faux-monnayeurs étaient bouillis, on y punissait les domestiques par l’essorillement (action de couper les oreilles), le peuple assistait au supplice de la roue, ou aux pendaisons, on y a brûlé vif des Luthériens… Ça vous suffit ou je continue?
Sur ce carrefour qui était déjà très animé, le « spectacle » de tortures et d’exécutions côtoyait les étalages des bouchers et de marchands de légumes.Fontaine de la Croix du Trahoir.Le fontaine que l’on voit était initialement installée rue de l’Arbre Sec.Fontaine de la Croix du Trahoir.Elle fut réaménagée en 1606 et déplacée de quelques mètres en 1636 pour se retrouver à la place qu’elle occupe aujourd’hui. En effet elle gênait la circulation de ce quartier déjà très fréquenté. En 1775 elle est reconstruite par Soufflot à la demande de Louis XVI.Fontaine de la Croix du Trahoir.                                                                  .Fontaine de la Croix du Trahoir.On est d’accord LUDOVICUS c’est Louis, Louis XVI.
A l’origine c’est une commande de François 1er qui date de 1529.

Après avoir été poignardé et avant de rendre l’âme Henri IV, le bon roi Henri demande à ce qu’on l’y emmène.

« Menez-moi à la Croix du Trahoir, on verra après ».

Cette fontaine qu’Henri IV a restaurée rénovant par la même occasion l’approvisionnement en eau de la ville est toujours d’utilité publique pour Parisiens de nos jours: Garage à vélos.
Le bâtiment qui « porte » la fontaine était alimenté par l’eau de la Samaritaine et avait pour fonction d’en desservir pour le Palais Royal qui se trouve non loin. Sous De Gaulle il a servi de consulat d’Andorre.  Aujourd’hui se trouve une galerie d’art.
Pour poursuivre la balade, prenez la rue de l’Arbre Sec qui longe la Samaritaine. Tournez à droite et  allez jeter un œil à l’église Saint-Germain l’Auxerrois dont le tocsin aurait dit-on donné le signal du massacre de la Saint-Barthélémy.Eglise Saint Germain l'Auxérois (1)Crédit photo: Sabrina Penniello.
En face se trouve la colonnade du Louvre.

Publicités

3 réflexions sur “La fontaine de la Croix-du-Trahoir

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s