L’amiral.

Au 160 rue de Rivoli face au Louvre se trouve une statue. Elle n’est pas très visible, un peu cachée par une grille et des arcades. Cette  statue est celle d’un amiral que l’on a assassiné, et dont le cadavre fut profané ( défenestré, émasculé, laissé en état de putréfaction dans la Seine puis pendu au gibet de Montfaucon). Sa dépouille fut traînée  durant 3 jours dans les rues de Paris par des enfants. Nous sommes dans la nuit du 24 août 1572. Paris est à feu et à sang. C’est le Massacre de la Saint-Barthélémy. Extermination organisée par les Guise et certainement Catherine de Médicis.Coligny (14)©Sabrina Penniello.

Le 17 juillet 1889 est inauguré un monument d’une hauteur de 10 mètres environ. Il représente l’Amiral de Coligny celui là même qui fut « haché menu » durant la nuit de la Saint-Barthélémy non loin du lieu où on lui rend hommage aujourd’hui.
Ce monument n’est pas sans symbole, il est niché au chevet de l’Oratoire du Louvre qui est aujourd’hui une église protestante réformée. La statue est en marbre blanc, le cadre représente la fenêtre en référence à sa défenestration.Coligny (1)©Sabrina Penniello.

Tout y est:  Sa devise « Je les éprouve tous », ses armes un aigle et une couronne, la Bible ouverte et de chaque côté de l’amiral les allégories de la Religion et de la Patrie. La position du bras de Gaspard de Coligny symbolise sa longue période d’hésitation. En effet avant de prendre la tête des armées protestantes il s’était farouchement opposé aux différentes guerres civiles.
Cette période d’hésitation le sculpteur l’interprète par la position de ce bras.  «le bras qui s’abaissait pour chercher son épée s’est arrêtée pour interroger son cœur» .Coligny (9)©Sabrina Penniello.

Son expression est grave.Coligny ©Sabrina Penniello.

Coligny (6)©Sabrina Penniello.

Coligny (5)©Sabrina Penniello

La Religion tenant une palme et la date de la Saint-Barthélémy.Coligny - Copie©Sabrina Penniello.

La Patrie.Coligny (1) - Copie©Sabrina Penniello.
Chaque année le dimanche le plus proche du 24 août un hommage est rendu à Gaspard de Coligny.

On ne vient peut être pas spécialement pour cette statue, mais après une visite au musée du  Louvre allez y elle n’est pas loin. C’est l’occasion de visiter Paris autrement. Tout près se trouve l’Eglise Saint-Germain-l’Auxérois dont le tocsin aurait dit-on donné le signal qui a déclenché les massacre cette nuit de la Saint-Barthélémy.

 

2 réflexions sur “L’amiral.

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s