On joue ?

Depuis la nuit des temps on joue. Les enfants jouent, les adultes jouent, les animaux jouent…Jeux de société, corde à sauter, ballon, jeux vidéo…passerait-on notre temps à jouer? L’exposition Play dans le Grand Foyer des Docks-Citéde la Mode et du Design nous offre un terrain de jeu géant où nous sommes invités à jouer, à manipuler, toucher, caresser, danser.
Cet univers est dédié au jeu sous toutes ses formes.  Une vingtaine de designers ont contribué à la réalisation de cette exposition, artistes, photographes, plasticiens, vidéastes et architectes ainsi que la fédération française de tennis de table.

C’est drôle, ludique parfois surprenant. De quoi passer un très bon moment. En suivant ou pas le jeté de confettis colorés réalisé par Elise Fouin qui fait office de signalétique on part à la découverte des 2000 mètres carrés de l’exposition.

Play Cité de la Mode et du Design (5)
©Sabrina Penniello
Play Cité de la Mode et du Design (25)
©Sabrina Penniello

Un terrain de Quidditch ? Non le Bantoosh. Assis sur le banc le jeu consiste à pousser la grosse boule avec ses pieds (déchaussés) vers un couloir à points. Se joue avec deux équipes de 2 à 20 joueurs.

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

On s’est éclaté au ping-pong avec des tables très ordinaires.

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

On a dansé dans la Hutte Totem & Tabou. Même que nos ados ont eu honte de nous,  ils sont partis loin, très loin afin que personne ne remarque que nous sommes leurs parents.

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

On déambule librement, on découvre et si besoin il y a toujours une personne de l’équipe prête à répondre à vos questions. L’une d’elles nous a expliqué comment faire chanter ou siffler l’arbuste. C’est très impressionnant. Ce Phonofolium est une expérience vivante et interactive basée sur le transfert d’énergie. Chaque être vivant en fournit, les plantes sont des capteurs naturels sensibles. Les artistes Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt ont réussi via une installation numérique à rendre audible l’énergie que l’on transmet à une plante rien qu’en la caressant. Résultat la plante siffle, ronronne, roucoule c’est très impressionnant. On nous a expliqué qu’au début de l’expo la plante était si sensible que le fait de l’approcher la faisait siffler. C’est avec le contact de la peau que cela fonctionne. J’ai essayé avec les cheveux, ça ne marche pas.

Cette expo est très chouette, on se laisse prendre au jeu. Allez Y en famille ou entre amis il y en a pour tous les âges et tous les QI, et c’est gratuit!

 

 

 

 

Publicités

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s