Slow Joe & The Ginger Accident

Il était une fois…

Cette histoire  pourrait commencer par Il était une fois tant elle ressemble à un conte. Un conte moderne sans princesse mais un conte quand même. Et ça tombe bien on n’aime pas les princesses, on préfère les aventures humaines comme celle-ci.

Alors que « Let Me Be Gone » vient juste de sortir, un concert hommage est annoncé pour le 28 mars au Café de la Danse à Paris.slow-joe-1

En vous parlant de Slow Joe & The Ginger Accident c’est un méga coup de cœur que j’aimerais partager avec vous.

So this is my song for all the losers
Those who have lost all they have loved
Suddenly they find no piece of mind
Just like me. We’re left behind

Avec ces quelques lignes tout est dit ou presque.

Même si elle a été atypique, l’existence de Slow Joy ne se résume évidement pas à ça. La vie de cet artiste hors norme est jalonnée de Karma, de belles rencontres et d’aventures.
Durant cinquante ans Slow Joe  vit en Inde son pays natal, il est l’un de ces  clochards que l’on croise quotidiennement sans les voir. sans papier d’identité. Durant cette vie de solitude, d’errance et de dépendances aux drogues  il chante. Il chante pour lui.

En 2007  il croise la route de Cédric de la Chapelle un musicien français, qui va enregistrer la voix de Joe. On peut dire qu’il y eu coup de foudre réciproque.
Jean-Louis Brossard directeur des Transmusicales de Rennes à un coup de cœur pour les maquettes Cédric de la Chapelle. Tout ce petit monde organise la venue de Slow Joe au festival malgré les difficultés d’ordre administratives. Il a fallu lui redonner une identité officielle.

C’est une fois en France qu’il découvre  ses frères de scène The Ginger Accident un groupe créé pour lui et avec le quel commence la belle aventure: Plus de 300 concerts et deux albums Sunny Side Up (2011) et Lost for Love (2014).

Slow Joe est mort en mai 2016 (décidément cette putain d’année nous aura pris les meilleurs)

« Let Me Be Gone » album posthume dont je veux vous parler aujourd’hui est sorti le 3 février dernier. C’est un de mes plus grand coup de cœur. Cette voix magnifique marquée par les galères de la vie nous touche au plus profond. Ce n’est pas un album triste pour autant, la musique nous emmène, tantôt planante tantôt entraînante toujours avec des paroles fortes et vraies.

Ecoutez  I was a Stooge, un hymne aux paumés, aux losers à ceux qui ont tout perdu comme lui. J’adore Candy Sparkle

Un album a écouter de toute urgence. Ne loupez surtout pas ce concert qui aura lieu le 28 mars au Café de la Danse.

Mon méga coup de cœur.

 

 

Publicités

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s