Jupiter & Okwess Kin Sonic

« Quand on parcourt un bout de chemin, les faux pas ne manquent pas. L’essentiel est qu’on ne se laisse pas croupir* »

Jupiter de son véritable nom Jean-Pierre Bokondji est un gars de Kinshasa,  fils d’attaché d’ambassade, il grandit en Allemagne où il baigne dans le meilleur de la saoul américaine : James BROWN, les JACKSON 5, Temptations et Kool and the Gang.
De retour au Congo vers 17 ans il y découvre la rumba et d’autres styles musicaux.
Ses premiers textes il les écrit à l’âge de 18 ans. Et à 18 ans il a cette maturité, cette sagesse qui le poussent à travers ses écrits à se questionner sur l’histoire de son pays. Une interrogation à travers le regard qu’il pose sur ses dirigeants, sur cette tyrannie et cette anarchie qui règnent au Congo.

En 2006 Le monde entier fait connaissance avec ce grand gaillard aux allures de général grâce au documentaire réalisé par Florent de la Tullaye et Renaud Barret « Jupiter’s Dance ».

Avec son groupe Okwess, Jupiter vient de sortir un deuxième  album qui dépote Kin Sonic. Un album dansant avec ses onze titres hauts en couleur qui nous baladent entre musique traditionnelle congolaise, rock et funk.
De la rencontre entre Jupiter  et Sandrine Bonnaire à Kinshasa est né une belle collaboration que l’on peut entendre dans l’album: Le Temps Passé.  La  comédienne lit un extrait de Bandoki ((les sorciers) de Zemenga Batukezanga écrivain et philosophe africain mort en 2000. Batukezanga était une figure de Lemba quartier de Jupiter. Ce texte dit : « Quand on parcourt un bout de chemin, les faux pas ne manquent pas. L’essentiel est qu’on ne se laisse pas croupir »
A travers ses textes  tout comme Batukezanga Jupiter rappelle cette réalité qui est qu’au Congo l’espérance de vie se situe autour de 50 ans alors que ce pays dispose d’immenses ressources naturelles. Il dénonce cette insupportable  inégalité qui est qu’une poignée profite de la prospérité du Congo alors que le peuple croupit dans la pauvreté.

Ecouter Musonsu sans danser ça s’peut pas. Ce titre sur lequel a participé Damon Albarn est génial. Tiens comme je suis sympa le voici.

Autour de Jupiter on retrouve son groupe les Okwess composé de ses fidèles: Montana à la batterie, Yendé à la basse, Eric et Richard à la guitare, et Blaise choriste et percussionniste. Okwess qui signifie « la bouffe’ en langue kibunda.  Ont également participé à l’aventure Damon Albarn (Blur et Gorillaz), Warren Ellis membre des Bad Seeds de Nick Caves.

Et cette pochette, comment la trouvez vous ? On la doit à Robert Del Naja le 3D de Massive Attack qui adécidé de faire don de son cachet à une association de Lemba.

Kin Sonic est un album surprenant, un album pluriel, un album international, un album bonne humeur, un album chaleureux à l’image du Congo.

Publicités

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s