Agatha

Agatha

Pièce de  Marguerite Duras. Mise en scène par Hans Peter Cloos et superbement jouée par Alexandra Larangot et Florian Carove.

©Photo Lot

Quel étrange sentiment ressenti après avoir vu cette pièce. Un truc qui chamboule, mais comment ne pas l’être avec une telle mise en scène.

Agatha  c’est cet amour (réciproque) entre un frère et sa sœur. Cet inceste Marguerite Duras la vécu avec son propre frère. Sujet dérangeant et tabou par excellente, nous sommes d’accord. Elle (Agatha) décide de partir, loin de Lui (son frère).

C’est violent! Une violence de chaque instant. Lorsqu’ils se remémorent leurs souvenirs d’enfance, lorsqu’ils évoquent leurs sentiments et leurs pulsions refoulés,…lorsqu’elle lui confirme qu’elle part, lorsqu’il refuse ce départ. Cette violence est aussi présente lorsqu’ils évoquent cette mère, cette mère si présente dans leurs souvenirs. Cette mère qui a partagé des secrets.

©Photo Lot

Agatha est insouciante et vraie. Ce frère est torturé, …Voilà deux orphelins, perdus et sans repères. Ils ne font qu’un, un tout. Ce tout est par la force des choses écartelé.

©Photo Lot

Ce sujet si tabou, si dérangeant et choquant est ici traité avec passion, mas surtout de l’intérieur. Entre les murs de cette maison d’enfance.  Nous avons adoré! La mise en scène de Hans Peter Cloos nous bouscule terriblement et c’est ce que nous avons aimé. Un frère et une sœur à la dérive, ils se sont perdus. Nous sommes bien plus que spectateurs, nous sommes voyeurs. Cloos nous fait regarder par le trou de la serrure. Et c’est vraiment réussi.

Tout dans cette pièce est percutant. Tel ce décor ‘fantôme’ si beau.

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

Cette pièce est jouée jusqu’au 7 octobre au Café de la Danse. Allez-y, allez admirer ces comédiens fabuleux. Alexandra Larangot avec ses faux airs de Fanny Ardent (en mieux) a une classe folle, une élégance simple. J’ai adoré voir Florian Carove jouer à merveille le personnage torturé. Je pensais que seule Adjani avait ce don et bien non…

Pour réserver vos places c’est par ICI

REPRESENTATIONS:
du jeudi 7 septembre au samedi 7 octobre 2017.
du mardi au vendredi à 20h30
le samedi à 17h00 et 20h30
le dimanche à 16h30
relâche dimanche soir et lundi.

Le texte « Agatha » de Marguerite Duras paru aux Editions de Minuit, sera vendu en salle.

Photos: Attachée de Presse Nicole Herbaut de Lamothe assistée de Laurent Krause.
Merci à Xavier de XavierAttitude

« On entend le bruit de la mer. La lumière d’hiver est brumeuse et sombre. Il n’y aura aucun autre éclairage que celui-là, il n’y aura que cette lumière d’hiver. Il y a là un homme et une femme…»
Marguerite Duras – « Agatha »

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s