Pockemon Crew #Hashtag 2.0

Jeudi soir nous avons assisté Ugo et moi au retour des Champions! Pardon des double-champions (de breakdance)!

Les Pockemon Crew.

PKC© Gilles Aguilar (3)

Un retour avec une nouvelle oeuvre chorégraphique qui dépotent, mais surtout qui interroge.

Je tague donc je suis est le cogitum de la société 2.0.
Vous l’avez compris, les Pockemon Crew évoquent ce phénomène de société que sont les réseaux sociaux et ils ont un truc à nous dire. Une belle satire en somme de ce monde « artificiel ». Alors que tout passe par les tweet, les like et les post il est temps de se demander quelle place reste t’il au « véritables » rapports humains.  Une satire donc, sur ce monde où nous vivons en permanence les yeux rivés sur nos écrans. Où la priorité est de se montrer et d’être vu. 
Moi même le premier reflex que j’ai eu en arrivant au Théâtre Bobino a été de prendre en photo l’affiche du spectacle et de la partager dardar sur Tweetter et FB en précisant que j’y étais. Il n’y a en revanche pas de selfi  parce que Ugo en a horreur (du moins avec sa mère) et surtout parce que je ne sais pas les faire. (#jesuisunboulet). A côté de moi une nana s’est faite incendierpar son voisin parce qu’elle tweettait en permanence pendant le spectacle…c’est vrai que c’est chiant à force.
Mais au fait qui sont les Pockémon Crew ? 
Derrière le collectif il y a un nom Riyad Fghani jeune Lyonnais  qui a débute par le hip hop à l’âge der 15 ans dans la street. Et depuis il en a parcouru du chemin. Fondateur avec ses amis du collectif Pockemon  Crew.
ET comme les gens talentueux ne tardent pas à se faire remarquer, Riyad et sa troupe sont invités par le directeur de l’Opéra de Lyon où ils feront des rencontres décisives. En les voyant sur scène vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’ils sont  champions de France, d’Europe et du Monde dans le circuit des battles. Aujourd’hui ils ont cette renommée mondiale qu’ils méritent.

PKC©Laure Delhomme (37)

A part de bons souvenirs du collège, le breakdance ne signifie pas grand chose pour moi, et Ugo n’en n’est pas fan à la base. Ugo est métaleux qu’on se le dise une bonne fois et pourtant… Je me suis régalée et Ugo leur tire son chapeau. D’après lui les Pockémon Crew sont stylés et la musique vraiment bonne. Parole d’ado.

PKC© Gilles Aguilar (3)

Ne pensez pas que le breakdance se limite à quelques « pirouettes » plus ou moins périlleuses. Les Pockémon Crew nous offrent une chorégraphie précise, complexe et pleine de surprises avec des acrobaties de ouf . Ces garçons sont gracieux, ils ont touché l’excellence. Ils ne dansent pas, ils s’envolent.

PKC© Julie Cherki
N’hésitez pas à réserver vos places si vous avez envie de passer un bon moment. C’est vraiment pour un public de tout âge. Mon ado a aimé, j’ai aimé, il y avait hier soir des petits mômes ravis d’assister au spectacle, des vieux, des moins vieux. Tous se sont régalé de ce spectacle fabuleux.
A Bobino jusqu’au 7 octobre 2017
du mercredi au samedi à 19h
Bobino, 14-20, rue de la Gaîté 75014 Paris
Merci à Xavier Chezleprêtre / Attitude
Publicités

2 commentaires

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s