Mathilde. Je les signe tous.

Un spectacle pas comme les autres. Un concert-spectacle  imaginé et créé par MATHILDE, que vous avez  pu découvrir dans THE VOICE.

©Sabrina Penniello

Tiré de son premier album « Je les aime tous », avec quelques chansons inédites.

La particularité de ce spectacle est qu’il s’adresse simultanément à deux publics. Il est accessible aussi bien aux personnes entendantes, sourdes et malentendantes. Nous sommes  ainsi réunis dans la salle du studiot Hébertot pour un moment de grande émotion.

Elle le présente d’ailleurs elle-même.

« Le Chansigne me bouleverse. La Langue des Signes est le symbole d’une lutte pour l’émancipation ! C’est cette force, cette pugnacité, qui m’a donné envie de créer un spectacle l’incluant véritablement à part entière. Sur scène, ça ne sera pas la chanteuse et son guitariste, et puis une interprète là-bas dans le coin, parce qu’on est déjà bien gentil de proposer une traduction… NON ! Maylis Balyan, la chansigneuse du spectacle, et moi, serons sur un pied d’égalité ! Elle ne sera pas “la sourde” tout comme je ne serai pas “la grosse”. »
Mathilde

©Christine Coquilleau Photographe

On n’oublie surtout pas que Mathilde est une artiste engagée. Comme beaucoup d’artistes me direz vous mais elle c’est  Une grande artiste ! Elle a des choses à dire et elle les dit bien. Elle se positionne comme chacun devrait le faire contre toutes ces injustices, ces aberrations et autres cruautés qu’est le rejet de l’autre. Les sujets tels que, la liberté, le féminisme, les violences conjugales, ou encore l’homosexualité sont évoqués. Une lutte sans fin à laquelle participe Mathilde avec ses chansons mais surtout avec ses mots. En plus de sa voix magnifique ses textes sont forts, poignants, vrais. On écoute « Le corps des femmes « ?

C’est donc un spectacle musical et bilingue interprété en français et en Langue des Signes.
Aux côtés de Mathilde nous retrouvons la chansigneuse Maylis Balyan et le guitariste Vladimir Medar en alternance avec Antoine Laudiere.
©Christine Coquilleau Photographe

Notre ballon* entre les mains on s’installe dans la salle. Sur scène c’est une ambiance très cosy, douillette. Mathilde s’adresse à son journal intime. C’est qu’il y en a des choses dans le journal intime d’une fille. En alternant textes, chansons et langage des signes les trois artistes nous emmènent dans l’univers d’une gamine amoureuse, d’une jeune femme heureuse, malheureuse, trahie, blessée, à nouveau heureuse…

©Christine Coquilleau Photographe

Je ne raconte pas tout c’est promis. Ce spectacle est simplement magnifique. Mathilde est une vraie belle et talentueuse personne. Sa voix sublime nous embarque avec elle, c’est une grande comédienne, une  conteuse. Tour à tour émouvante, drôle, cash, elle a tout pour elle. Et en plus toutes les couleurs de cheveux lui vont. La veinarde.

Elle nous réunit, avec nos différences. Ce spectacle musical bilingue, mis en scène par Mathilde et Colombe Barsaq a débuté le jour de la Journée Mondiale des Sourds le 23 septembre et sera programmé jusqu’au 6 janvier, tous les samedis à 17h au Studio Hébertot (Paris). Il sera donc accessible aux personnes entendantes et sourdes et malentendantes, simultanément.

Allez voir Mathilde, écoutez son album vous allez tomber amoureux.
* Un ballon? Il faut aller voir le spectacle pour savoir pourquoi.
Info presse:
Guillaume BERTRAND
Attaché de presse
COUPE-FILE COMMUNICATION
06 76 83 42 15 - 01 73 70 90 66
www.coupefile.net 
Publicités

2 commentaires

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s