Le Beverley, dernier cinéma porno parisien.

En allant rue de la Lune jeter mes déchets dans le bac à compost, et ouais on fait partie de ces Parigots qui ont la foi, qui croient en un Paris nature avec des arbres, des fleurs, et des abeilles, accessoirement des voisines gentilles,  pollution zéro et tout et tout…un Paris meilleur. Bref en allant déposer notre compost, Jean-Marc remarque par hasard un petit cinoche de quartier. Le maître des lieux nous invite à y entrer. Nous sommes au Beverley le dernier cinéma porno de Paris.

©Sabrina Penniello

Le dernier des Mohicans est là depuis 50 ans juste à côté de l’ancienne école primaire des Frères Caca et on le remarque qu’aujourd’hui. C’est gentillement que le boss nous propose d’entrer pour papoter.

©Sabrina Penniello

Il nous raconte un peu la vie de son cinéma de quartier, son cinoche pas ordinaire qu’il ouvre depuis 50 ans. Dur pur Audiard. Il nous annonce nostalgique qu’il va fermer.  Pendant ce temps les clients entrent et sortent tranquilou.

©Sabrina Penniello

C’est fini, internet a encore tout raflé. Internet mais de manière générale toutes ces grandes chaines de magasins à base de made in China. Il nous raconte avec beaucoup de nostalgie l’age d’or du Beverley, la belle époque. Je lui dis que j’ai ressenti la même tristesse quand j’ai vu mon vieux magasin de jouets de la rue Saulnier fermer ses portes pour y voir à la place un truc pourri qui te vends des coques pour smartphone. La comparaison peut faire sourire mais c’est vrai. Tiens la brûlerie d’à côté qui a fermé il y a quelques années. Fini l’arôme de café dans la rue.

Ok mes histoires de jouets et de café vous saoulent, je reviens au ciné. Maurice a raison lorsqu’il dit qu’il fera des orphelins.
Pour 12€ tu as accès à la salle où les films passent en boucle. Des affiches de films délicieusement kitch en guise de papier peint jusqu’au plafond. Les titres me font marrer « Si mon c… vous était conté ».

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

Le boss est fier de nous montrer cette statue de lui offerte par ses clients.

©Sabrina Penniello

C’est vraiment sympa, j’ai ma petite visite guidée. Et là Maurice nous propose de voir le projecteur  planqué dans une salle minuscule à l’arrière. Je suis aux anges.

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

Je crois que ma joie de vivre était palpable Maurice ne me laisse pas partir sans me faire un petit cadeau. Un extrait de bobine. Youhoo !!! Nous continuons de papoter, on est bien.

C’est triste de réaliser qu’il va fermer ses portes dans quelques semaines voire quelques jours. Repris par qui ? Pour quoi ? J’espère pas Carrefour City ou un ed. En rentrant à la maison qui sort sa lampe de poche et me pique ma bobine? Hein qui? Bande de dégueulasses!

©Sabrina Penniello
©Sabrina Penniello

Merci Maurice.

©Sabrina Penniello

 

Publicités

20 commentaires

  1. Ahah très cool cette visite!! En fait je vois bien où il est ce ciné, comme j’ai habité le quartier quelques années. Il faisait déjà très très vieillot dans les années 2000. En te lisant, on a l’impression d’entrer dans une capsule temporelle, c’est fou. Bien joué d’avoir été papoter avec le patron. Votre Paris est vraiment extraordinaire! Des bisous

    Aimé par 1 personne

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s