Mon week-end avec les Nanas #1 samedi

Les Nanas avec un grand « N ». Les Nanas comme celles de Niki de Saint Phalle artiste chère à Mary et à ses filles. Quoi?! Je dois encore vous présenter Mary de Londres pour les Enfants ?

Je disais donc début décembre j’ai passé un le week-end délicieux  avec mes petites chéries. Mary tenait absolument à m’emmener au Salon du livre et de la presse jeunesse. Tu penses que ça ne se refuse pas.

Nous avons passé une belle journée ponctuée de rencontres, de découvertes et dédicaces. Mais aussi de bagarres avec des fans compléments givrés, de prises de tête pour un plan trouvé par terre, de larmes, de terribles angoisses, de course poursuite avec un vigile bedonnant très virile. Tout ça au salon du livre et de la presse jeunesse. De quoi écrire un roman j’vous le dis moi!

Mary m’a présenté les auteurs qu’elle affectionne particulièrement et les maisons d’éditions qu’elle soutient avec beaucoup d’énergie.

Notre journée au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse.

Ce lieu est tentaculaire et si riche. On a fait la bise à Éric Senabre que Mary connait bien. En même temps elle connaît tout le monde Mary. J’ai eu l’occasion de lire sa trilogie Sublutetia (merci Mary pour ce beau cadeau) qui est une véritable pépite. Sur les conseils de Mary (pfff encore elle) j’ai acheté Star Trip qu’Éric a eu la gentillesse de dédicacer à ma Lilly chérie.

Ensuite tout est allé très vite. On fonce retrouver les éditions ABC mélody.  Chaleureusement accueillies par Stéphane Husar 

Photo chipée sur la page fb ABC mélodie hi hi…

Les Frères Caca ont lu beaucoup de livres des éditions ABC mélody. Des livres de qualité, et très beaux.  Tiens comme Charlie and the Notting Hill Carnival. J’en ai parlé sur le blog de Mary et j’en garde une douce nostalgie. Mais la relève arrive dans la famille nous allons pourvoir transmettre le goût des livres aux cousins et neveux.

Alors que Stella-Rose brave la horde de fous furieux pour décrocher une dédicace de Erin Hunter l’auteur de la célèbre Guerre des Clans, une baston se prépare avec un vigile qui me déclare sa flamme. « Avancez !!! Merci de ne pas gêner la file d’attente!!! Il faut avancer!!! Le vigile visiblement dépassé par les événements était très,très rouge et criait très, très fort…sur moi. Oui sur moi. Même qu’il me suivait partout le con monsieur, il me suivait avec un gros bâton à la main pour m’empêcher de passer et ainsi prendre mes photos.  Il a peur de rien le vigile. Nan mais il connait pas mon mari le vigile.
Mon mari ne crie pas, il ne parle pas, il dégaine son coupe-chou et te taille la barbe. Il est comme Raoul mon mari, il ventile, il disperse façon puzzle.

Après avoir eu sa sacro-sainte dédicace Stella-Rose et Elyjah prennent la pose avec Erin Hunter. 

*

Nous avons eu un accueil délicieux au stand des éditions Bonhomme de Chemin.  J’en parle bientôt c’est promis.

J’ai craqué pour ces deux revues. Citrus est peut-être encore visible à la Slow Galerie avec sa superbe expo Utopies 

Nous passons une journée merveilleuse, tout se passe bien. Sauf bien entendu avec cet idiot de vigile.  Chacun a sa petite dédicace. Il est temps de se poser avec un petit café quand soudain tout s’écroule! Stella-Rose est en larmes, des sanglots à n’en plus finir, elle est inconsolable.

Mais Stella-Rose que se passe-t-il? Tu es blessée? Tu as perdu quelque chose ? C’est le vigile?

La voir en larmes, inconsolable me donne envie de pleurer. Mary est très inquiète, Elijah embrasse sa sœur et tente de la consoler, personne ne comprend. Quand enfin Stella-Rose nous donne la raison de sa profonde tristesse, de sa désespérance… C’est à propos du livre qu’elle vient de faire dédicacer.

Me suis trompée de tome, j’ai déjà le même à la maison!

Horreur! Malheur! Stella-Rose a fait dédicacer un livre qu’elle avait déjà à la maison. Cherche pas, c’est ça les ados.

Il est temps pour nous de quitter le salon et v’la ti pas que l’on ne trouve pas la sortie. Tout ce que je raconte ici sur ce blog est du vécu, de l’authentique. On s’est perdu!  

Enfin nous trouvons la sortie où le vigile m’attendait avec sa bande (nan j’déconne).  Quelques stations de métro plus loin nous arrivons aux Galeries Lafayette où nous sommes mortes asphyxiées prises au piège dans la foule.

Belle journée, riche en émotions. On se quitte à la station Odéon près de l’hôtel des filles. J’ai bien proposé à Mary de venir à l’appart mais elle a préféré loger au sublime Hôtel Saint Paul Rive-Gauche situé au 43 rue Monsieur le Prince dans le 06ème.  Elle en parle ICI. Je comprends fort bien, elle ne risque pas de se retrouver au réveil nez à nez avec Diego.

On se retrouve bientôt pour notre deuxième journée où il sera question, d’une guillotine introuvable,  de la tignasse de Napoléon, d’un vieux château fort devenu musée à dinosaures et de zizis, beaucoup de zizi. Mais aussi d’un vigile un autre qui criait très fort lui aussi…

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Mon week-end avec les Nanas #1 samedi

  1. et bien je savais pas que ça pouvait se passer comme ça au salon du livre
    je pesais les gens + calmes lool
    en tout cas tu y as passé 1 bon moment
    je saurais pr la prochaine fois
    faire gaffe au vigil

    J'aime

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s