Prise de la Bastille ou défilé de l’uniforme le mieux repassé?

14 juillet fête nationale française instaurée par la loi du 6 juillet 1880 et célébrée chaque année comme il se doit.

Mais que fêtons nous en fait? Prise de la Bastille? Fête de la Fédération? Défilé de mode sur les Champs du plus bel uniforme? Tiens à propos du défilé,

En chiffre ça donne: (le tournis)

  • Pour les troupes à pied, 4 290 femmes et hommes ;
  • Pour les troupes motorisées, 220 véhicules dont 62 motos ;
  • Pour les troupes montées, 250 chevaux ;
  • Dans les airs, 64 avions (53 de l’armée de l’air, 6 de la marine nationale, 2 de la sécurité civile et 3 étrangers) et 30 hélicoptères (18 de l’aviation légère de l’armée de terre, 5 de l’armée de l’air, 2 de la marine nationale, 3 de la gendarmerie nationale, 2 de la sécurité civile)
    -Sources le Parisien-

Fête populaire à l’origine en 1790, les réjouissances du 14 juillet deviennent militaires pendant le Directoire. Sous  Napoléon 1er la fête perd considérablement de son importance, et il faut attendre la fin du XIXe siècle et la Troisième République pour que le 14 Juillet revienne à l’honneur. En 1880, la prise de la Bastille et la fête de la Fédération deviennent fête nationale par une loi promulguée le 6 juillet. Politiquement, il s’agit de montrer le redressement militaire de la France après la défaite de 1870 et d’entretenir dans l’opinion publique l’esprit de mobilisation pour recouvrer, grâce à l’armée, les provinces perdues (Alsace et une partie de la Lorraine). En 1880 un défilé militaire, réunissant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs et en présence du président de la République Jules Grévy se déroule sur l’ hippodrome de Longchamps, c’est la « revue de Longchamp »2. Jusqu’en 1914, la fête du 14 Juillet reste à Longchamp.
-Sources Wikipédia-

Le défilé me saoule, les parades militaires me saoulent. Attention je ne parle pas du devoir de mémoire. Je  trouve par ailleurs fascinant de pratiquer le tourisme de mémoire. Je connais justement deux Dames en Van qui ont l’art de nous initier à leur passion. Paule-Elise et Hélène en parlent très bien sur le webzine #EnFranceAussi. C’est ICI

Je vous invite à visiter leur blog qui est une véritable mine d’or. C’est par là.  Je disais donc, les parades m’ennuient, les feux d’artifices me saoulent. Sans compter tous ces petits cons qui font exploser les pétards dans la rue. Pour moi le 14 juillet c’est la prise de la Bastille point barre. Cette année j’irai me promener sur les traces de cette ancienne forteresse devenue prison, puis démontée pièce par pièce un jour de 14 juillet 1789. Pour finir éparpillée façon puzzle.

La Bastille.

La forteresse.
A l’origine une bastide (châtelet à deux tours) elle faisait partie intégrante de l’enceinte Charles V. Six tours supplémentaires plus tard, la forteresse se dresse pour défendre la porte Saint-Antoine et les remparts côté Est parisien. Mais également assurer la protection du roi en cas de révolte parisienne. Au total 8 tours, dont  chacune portait son propre petit nom:

La tour du Coin, la tour de la Chapelle, la tour du Trésor, la tour de la Comté, la tour de la Bertaudière ,  la tour de la Bazinière, la tour du Puits, et  la tour de la Liberté.

La prison
Prison occasionnelle sous Louis XI, elle devient prison d’Etat par Richelieu. Ses prisonniers célèbres sont entre autre : Hugues Aubriot le fondateur de la Bastille, l’énigmatique Masque de fer, Fouquet, Voltaire, Beaumarchais, le Marquis de Sade. Mais aussi Marie Nicole Le Guay dite d’Oliva,  Le cardinal Louis de Rohan, la comtesse de la Motte et le comte de Cagliostro. ( ils ont trempé dans l’affaire du collier de la reine).

Le 14 juillet de l’an 1789
Seules 7 prisonniers étaient détenus à la Bastille ce jour de 1789. Leurs cellules étaient ouvertes. Après avoir récupéré des armes aux Invalides, les émeutiers se sont dirigés vers la Bastille pour y prendre la poudre. Ils ont négocié avec le gouverneur Bernard-René Jourdan qui n’a pas cédé. On lui coupa la tête.

Où la trouver aujourd’hui. -Ses vestiges-Ses traces-

Ce qui est fascinant aujourd’hui est qu’il reste encore (très peu) de vestiges de cette mythique Bastille. Pour les voir il faut se rendre place de la Bastille où se dresse le Génie de la liberté.

.

Au sol on y trouve le tracé de ces tours.

.

Descendez sous terre, enfin dans le métro. A la correspondance se trouve un vestige bien conservé.

.
.

Toujours dans le métro, un peu plus en profondeur, sur le quai vous trouverez l’emplacement de l’escarpe du fossé de la forteresse.

.
.

Enfin, quittez la place de la Bastille et dirigez-vous vers le boulevard Henri IV. A environ 10mn à pieds. Entrez dans le square Henri-Galli, où une belle surprise vous attend. Il s’agit de la base d’une des tours de la Bastille. La tour de la Liberté. Trouvée lors de la construction du métro. Elle fut démontée et installée dans ici.

Vous en voulez encore? Au musée Carnavalet, une jolie petite Bastille est visible. Cette maquette est réalisée avec les pierres de la forteresse.

Maquette de la Bastille réalisée avec les pierre de la prison. Elle se trouve au musée Carnavalet.

Enfin, en déambulant le long des quais ayez l’œil. Le pont de la Concorde   par exemple fut lui aussi construit en partie avec les fameuses pierres.

.

Je ne vous donne pas rendez-vous sur les Champs-Elysées. J’aime pas les Champs-Elysées, j’aime pas le défilé.

Publicités

2 réflexions sur “Prise de la Bastille ou défilé de l’uniforme le mieux repassé?

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s