En France aussi nous fêtons Halloween…ou pas.

Dites vous l’aimez cette fête? Cette tradition qui n’est pas la notre,  ce truc à fric qui nous vient encore une fois des USA. Dites ça vous attendrit tous ces sales mômes qui viennent sonner à votre porte le soir, quémander des bonbons l’air crétin, déguisés comme des ploucs? D’ailleurs ils se ressemblent tous dans leurs costumes ridicules.
Moi je vous réponds, oui! J’aime cette fête. C’est que j’adore la couleur orange, la citrouille, l’Irlande et nous avons un fantôme à la maison. On aime se déguiser, c’est d’ailleurs une addiction. On ira consulter en famille c’est promis.

Comme chaque premier du mois je participe avec grand plaisir au rendez-vous mensuel proposé par le collectif #EnFranceAussi. Un rendez-vous instauré par Sylvie du blog Le coin des voyageurs que je ne manquerai pour rien au monde. C’est simple, chaque mois l’un d’entre nous propose un thème et les copains rédigent un article.
Pour novembre c’est moi qui annonce la couleur. Orange! Je veux du orange!
En France aussi nous fêtons Halloween…ou pas.

Attention les photos qui suivent ouvrent la minute nostalgie et la séquence « regardez comme nos enfants sont beaux, comme je les exhibe sur le blog ».

La conne s’est vautrée dans les chiottes!
L’abus de bière au beurre. (message perso pour Mitchka: Mitchka surveille ta fille!)
La Team Burton.

J’aime l’Irlande, ses légendes, ses coutumes et ses délires. J’aime par dessus tout les origines de cette fête. C’est une belle histoire, tout simplement. J’aime la célébrer tout autant que le nouvel an chinois, ou la Saint-Patrick. Et ce même en restant en France. Paris regorge d’adresses et d’événements qui nous permettent de fêter Halloween ou du moins faire un clin d’œil à cette fête celtique de façon intelligente (à mon sens) et d’éviter toutes ces conneries estampillées de vielles sorcières qui puent ou de crânes fendus.

A l’origine.

L’Halloween d’aujourd’hui est l’héritage de la Samain, fête païenne que les Celtes célébraient à l’arrivée de l’automne. Cet événement correspondait à la fin de l’année et annonçait le début d’une nouvelle mais aussi la fin des récoltes et l’arrivée de l’hiver, une sorte de jour de l’an. Durant une nuit, le monde des vivants s’ouvrait au monde des morts ce qui permettait aux défunts de rendre visite à leurs proches. Les feux des foyers étaient volontairement éteints. Plongés ainsi dans l’obscurité qui n’est pas sans rappeler la mort, les vivants pouvaient se rapprocher leurs ancêtres. C’était il y a plus de 2500 ans. Le christianisme a changé la donne en déclarant cette fête païenne et surtout en se l’appropriant. En 835 Grégoire IV crée la Toussaint qui sera fixée à la date du 1er novembre par Odilon de Cluny.  “All hallow even” correspond à la veille de la nuit sainte. Plus tard elle se prononcera Halloween.

Les Irlandais émigrés au USA ont emporté la Samain dans leurs baluchons. Ainsi la diaspora irlandaise n’a cessé de perpétrer cette tradition qui a évolué avec le temps et qui est devenue cette satanée fête commerciale, même ici en France.

Et la citrouille dans tout ça ? Vous voulez dire le navet ?

C’est à Jack qu’il faut poser la question. Jack O’lantern de son véritable nom Stingy Jack ou Jack the Smith était un poivrot notoire assez futé pour avoir trompé le diable à deux reprises. Encore une belle légende que nous offrent les Irlandais.
Jack picolait énormément, était si mauvais et cruel avec son entourage que le diable a décidé de venir en personne sur terre le récupérer. Fourbe, Jack demande une dernière faveur au malin avant de le suivre en enfer. Une dernière pinte au pub. Le diable se transforme alors en Pence pour régler la conso. Jack en profite pour prendre la pièce et la mettre bien au fond de sa poche dans laquelle il avait au préalable déposé un crucifix. Coinçant le diable pour une paire d’années. Qu’il est con ce diable!
Dix ans plus tard il revient sur terre bien décidé à emmener Jack qui le piège à nouveau cette fois avec une pomme pour l’éternité. En échange de sa liberté le diable promet à Jack de laisser tranquille à tout jamais. C’est au moment de rencontrer Saint-Pierre que ça se corse pour notre poivrot qui se voit refuser l’accès au paradis. Dépité il demande asile en enfer. Ce qui lui est refusé. Le diable en profite pour lui rappeler leur pacte passé. « Tu ne viendras jamais en enfer, je te l’ai promis. Repars d’où tu viens »
Jack pauvre âme repart devenant cette créature errant dans les limbes sombres entre le monde des morts et celui des vivants avec pour seule lueur un navet éclairé de quelques braises que le diable lui a données.

Et la France dans tout ça,
Il est intéressant de noter qu’en France contrairement à ce que l’on pense, cette tradition n’est pas si récente. Allons faire un tour en Bretagne et en Moselle.
En Bretagne, les enfants du XVeme siècle avaient coutume au moment de la Toussaint de creuser des betteraves, et de les allumer après leur avoir creusé des yeux et une bouche. On raconte que ces mêmes enfants chaussés d’échasses portaient ces betteraves sur la tête et partaient en balade. Dites, ça ne vous rappelle rien ? 

En Moselle il est aussi question d’affreuses betteraves sculptées par les enfants qui les éclairaient à la bougie et les déposaient ça et là sur les rebords de fenêtres, et les murets. Cette tradition marquait la fin des travaux des champs.

A Paris le soir du 31 octobre.

En cette période d’automne j’aime me rendre au  Centre culturel irlandais  Les activités y sont variées et de qualité. L’année dernière à l’occasion d’une lecture peu ordinaire nous avons voyagé dans les Carpates. Bien installés dans l’atmosphère tamisée de la bibliothèque patrimoniale, l’histoire de Vlad nous est contée. Une voix pour Dracula.  Un grand moment dans ce lieu qui date de 1775 peuplé de plus de 8000 ouvrages dont certains sont du XVeme siècle.

.

 

La superbe bibliothèque  du centre culturel Irlandais.

Il y a un ciné que j’aime beaucoup. Le Studio Galande dans le 5eme. On peut dire qu’ici on fête Halloween chaque week-end de l’année puisque tous les vendredis et samedis la troupe du RHPS The Sweet Transvestites nous fait revivre les aventures horriblement déjantées du Dr Frank N Furter. Pendant que le film passe à l’écran, la troupe installée sur l’estrade part en délire total. N’oubliez pas le riz, votre journal et le rouleau de PQ. Nul besoin de chapeau de sorcière, bas résilles et porte-jartelles feront l’affaire pour devenir un véritable Sweet Transvestite. Vous serez ainsi équipés pour le Time Warp.

Les copains #EnFranceAussi commencez à vous entraîner, je compte vous emmener au Studio Galande pour un Time Warp d’enfer!

Pas de Halloween sans bonbons. Chez Karamell rue des Martyrs. Les pilules de Merlin côtoient la Mort salée.

T’en manges un tu pleures. Deux tu meurs

L’épicerie anglaise dans le 10ème est l’endroit parfait pour dénicher quelques spécialités halloweenesques et se procurer de bons conseils.

.

Mais ce n’est pas à l’épicerie anglaise que j’ai trouvé la recette de ma tarte à la citrouille. C’est en allant fouiller sur le blog de Stef de Fla une gourmande d’origine creusoise et nordiste d’adoption expat au pays de la malbouffe. Dans son blog On ne déconne pas avec la bouffe.  elle partage sa recette, de la tarte à la citrouille et aux noix de pécan. Avec des ingrédients qui coûtent un bras mais c’est un vrai délice.

.

Envie d’un spectacle ?
Allez faire la bise à Gomez ou Fétide si le cœur vous en dit. C’est au Casino de Paris.

.

Comme nous le souhaite chaque année not’ copain Nick de chez Nick Pizza, à mon tour de vous souhaiter un Happy Halloween.

Regardez moi cette belle carte de France aux couleurs de l’automne, des légendes et des belles histoires.

Publicités

33 réflexions sur “En France aussi nous fêtons Halloween…ou pas.

  1. Sympa ce studio Galande, on doit bien y rire !!! Tu vois au début c’était un peu la page blanche, sans savoir de quoi j’allais parler, puis en réfléchissant bien j’ai trouvé 2 articles sur le thème d’Halloween. Profite bien de ton grand weekend. Bises.

    J'aime

    1. Merci beaucoup. Oh les valeurs de la Famille Adams quel délire cette histoire. Une année avec jean marc. Oui nous sommes déguisés en Morticia et Gomez. Pas pour Halloween mais pour faire une surprise à une copine. On s’est planqué derrière l’église d’Ivry sur Seine pour se filmer.

      J'aime

  2. Je fête Halloween depuis toute petite. ☺
    Mais c’est vrai qu’en France, j’ai vu qu’il y avait une méfiance, un rejet… J’ai déjà entendu le fameux « Mais ça vient des USA, cette daube ! » ou « Mais c’est même pas nos traditions ! » (comme tu l’as bien expliqué… si !)
    Et je trouve ça triste.

    Enfin, je veux dire… J’adore Halloween, forcément. Mais je ne force personne à le fêter avec moi, haha.
    PAR CONTRE. Je déteste Noël. Moi, je suis plutôt l’affreux Grinch… HAHAHAHAHA.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah je suis comme toi. Noël nous saoule même si je me surprends à aimer organiser le réveillon de temps à aute. Mais cette contrainte a faire des cadeaux à voir tous ces cons qui sont de ma famille… là je fuis. 😉 Merci pour ton commentaire Clémentine.

      J'aime

  3. Merci pour toute cette belle histoire sur les origines de cette fêtes qui finalement ce fêtait d’une certaine nanière en France Aussi (sans jeu de mot promis) moi qui de lontaines origines bretonne me voila bien décidé pourquoi l’année prochaine a creuser une betterave (pharmacie contre compte pas sur moi pour monter sur des échasses ) !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Bon, oui pour la tarte à la citrouille et les bonbons ! Mais par contre pour le gros délire au studio Galande, je laisse ma place aux copines et aux copains 😉 En revanche, même si je ne fête pas spécialement Halloween à la maison, j’aime bien certains événements qui y sont liés, et qui m’ont inspiré 2 articles ! Je te laisse la surprise de la découverte et en attendant, merci pour toutes ces précisions sur l’histoire d’Halloween, car si on voit ce qui est fait de cette fête maintenant, c’est intéressant de savoir comment tout a commencé…

    Aimé par 1 personne

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s