10 lieux loufoques à Paris

Pour ce nouveau rendez-vous #EnFranceAussi, je vous propose une promenade parisienne agrémentée de lieux loufoques. A mis chemin entre légende, traditions et parfois gros délire.

Cet article est ma participation  au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi.
Un rendez-vous inter-blogueurs créé par Sylvie de Le coin du voyageur qui a pour objectif de faire (re)découvrir la France, ses régions, son patrimoine, sa gastronomie… à tous les voyageurs qui aiment aussi partir loin. Ce mois de janvier sera loufoque. Thème choisi par Olivia La Fille de l’encre.

 

Notre promenade va nous conduire dans les cimetières parisiens, mais aussi dans un hôpital, des squares, un monument antique, au Louvre et sur la Seine. Nous allons voir ensemble le point commun entre une piscine municipale, une partie de pétanque, des sculptures, une, voire deux quéquettes, un cactus, un soulier et une grande dame de l’aristocratie russe.

Vous avez dit loufoque ?

 

loufoque
adjectif et nom
Fou. Il a l’air un peu loufoque.
synonyme: dingue, farfelu

 

  • Une histoire loufoque absurde et comique.

Croyez-moi les amis, il y en a des dingues, des farfelus. Allons les découvrir, ils ont un tas de choses à nous raconter.

Les cimetières parisiens et leurs excentricités.

Tiens le cimetière du Père-Lachaise qui perd parfois sa fonction  de dernière demeure et de recueillement pour celle de musée à ciel ouvert. Le Père-Lachaise où prend place grand nombre d’excentricités. Quelles soient tolérées, ou clairement interdites elles sont toutes plus ou moins dingues ,drôles, curieuses, tout simplement loufoques.
Des patates
déposées en offrandes sur la tombe de Parmentier, des chewing-gum machouillés qui envahissent la tombe de Jim Morrison et les arbres qui l’entourent, la tombe d’Allan Kardec le théoricien du spiritisme qui exauce vos vœux, un défunt qui attend son courrier…

Lundi des patates, mardi des patates, mercredi des patates…et le dimanche jour du seigneur ce sera des patates au beurre.
Pour les recommandés, merci de laisser un avis de passage.

Curieux testament.

La sépulture la plus fascinante reste le mausolée de la comtesse Demidoff situé dans la 19ème division. Cette aristocrate russe à la richesse inestimable et amoureuse de Paris, décide d’y être inhumée. Avant de partir pour le Père-Lachaise, elle stipule sur son testament, léguer son entière fortune à celui (ou celle) qui acceptera de passer 365 jours enfermé en sa compagnie dans le caveau. Il est important de préciser que le cercueil de la Comtesse est réalisé en cristal de roche ce qui promet une vue à couper le souffle. Le plus dingue dans cette histoire ce ne sont pas tant ces rumeurs affirmant qu‘Elisabeth Demidoff était un vampire. (légende nourrie par les symboles gravés sur le mausolée, hermine, loup, 8 pour l’infini…et qui a inspiré Bram Stocker pour son Dracula,) mais plutôt ces candidatures déposées auprès du conservateur du cimetière pour tenter de rafler le magot. J’en ai trouvé une que voici. (les quelques fautes d’orthographe sont d’origine. Peut être une personne étrangère)

Monsieur

Je vous prirai de bien vouloir me renseigner. Je me suis laissée dire qu’il exister un tombeau d’une princesse au cimetier du père lachaise que cette princesse aurai demander sois avant de mourire ou par testamant d’être veillée pendant une année moyennant une forte prime que déjà plusieurs personne aurai essayer sans réussire. Je vous serai très obligée de bien vouloir me renseigner et si la chose est réelle de me dire quelle est lintallation pour la personne qui passerai une année dans ce tombeau et quelle sexe. Je vous prie de mexcuser je toint un tembre pour la reponce et vous remercie davance.

Recevez monsieur mes salutation.
Mme G.

Loufoque non ?
Plusieurs documents qui attestent les faits sont conservés aux Archives  . Comme l’article du Sunday Herald de Chicago datant de novembre 1893.

.

Voici la (dernière) demeure en question qui de l’extérieur est déjà très impressionnante et de toute beauté. Quand on est pété de tunes, parait que l’on a la folie des grandeurs jusque dans la mort.

.
.
.

Mitchka ! A propos, si Jack est toujours dispo, la fortune s’élève à 2 millions de roubles (j’ai mes sources)

Caresser la braguette de Victor tu feras, enfanter tu pourras.

Victor de son véritable nom Yvan Salmon jeune journaliste se présente chez le prince Pierre-Napoléon Bonaparte cousin de l’Empereur afin de transmettre un message de la part de Pascal Grousset qui souhaite provoquer le prince en duel. Ce dernier a la réputation d’être sanguin, il n’hésite pas prendre son arme, tire sur ce pauvre Victor Noir et le tue. Ce qui aurait pu être un fait divers devient très vite l’argument nécessaire aux opposants au régime qui évoquent la répression impérial. D’autant que Pierre Bonaparte se voit acquitté. Les conséquences s’enchaînent. Victor Noir 21 ans à la veille de son mariage victime d’un crime crapuleux et injuste sera élevé au rang de martyr par le peuple et devient un symbole républicain. Sa mort sera le facteur déclenchant de la Commune. A l’occasion de son transfert au cimetière du Père-Lachaise le sculpteur Jules Dallou réalisera un gisant de bronze tout en finesse et d’un réalisme surprenant.

La perfection dans les finitions.

Jusque là tout va bien. Victor Noir peut reposer en paix, mais c’est sans compter sur l’interprétation de notre sculpteur qui va doter le gisant d’une proéminente braguette (tout en finesse je vous dit). Quelques années plus tard une rumeur circule.

Mesdames, caresser le gisant de Victor au niveau de la braguette  vous portera chance et vous rendra fertile. Mieux, dans l’année vous trouvez un bon coup très bon amant.

 

Y a pas, elles sont nombreuses à tenter leur chance les morues.
Hé oh ! La main à gauche ! Pas touche !
La bouche et le nez, faudra m’expliquer.

Le coup de parapluie.

Dans la catégorie hystérie je demande la tombe d‘Oscar Wilde. située dans la 89ème division. Nous connaissons tous la fresque de baisers qui recouvre la tombe d’Oscar. Toutes ces traces de rouge à lèvres dégueulasses sont immondes. Immondes parce que le gras qui s’y dépose a détérioré la pierre du mausolée au point que les descendants du dandy furent contraints d’installer une protection en plexi pour la protéger. Dégueulasse parce que ces connes mesdames (on parie que ce sont les mêmes qui ont lustré Victor) n’ont pas hésité à grimper sur les tombes voisines. Mais le plus loufoque est l’histoire de ces deux vielles dames qui ont vandalisé la tombe à coup de parapluie. Explications: Oscar Wilde a fini sa vie en France dans la misère. Il a été enterré une première fois dans une tombe de sixième catégorie qui correspond à la dernière avant la fosse commune. Grâce au financement d’une admiratrice Helen Carew et à la persévérance de son ami et amant Robert Ross dont les cendre iront plus tard rejoindre Oscar, que le créateur de Dorian Gray repose dans une sépulture digne de son talent, de sa personnalité et de son insolence. Pour réaliser son oeuvre l’artiste Jacob Epstein s’est inspiré d’un taureau ailé assyrien conservé au Britsh Museum. Il a créé cette Sphinge sublime et digne qui est une représentation de l’un des poèmes d’Oscar dont le visage possède ses traits. Flying Demon Angel

Flying Demon Angel
Flying Demon Angel
Flying Demon Angel

Quelle désolation.
Copyright pour cette photo Paris Zig Zag

Jacob Epstein s’est peut-être dit que même dans la tombe Oscar se doit de provoquer ces âmes bien pensantes. L’ange en question sera de ce fait bien monté. La chose a bien-entendu choqué l’assemblée au point qu’il fut nécessaire de la bâcher. Nous sommes en 1914. C’est dans les années 60 que deux dames, des Britanniques en promenade au Père-Lachaise outrées par les attributs du monument funéraire l’ont cassé à coups de parapluie. On raconte que depuis, ce sexe se trouve dans le bureau du conservateur qui l’utilise comme  presse-papier.

On se demande ce qui est le plus loufoque. Des pauv’ filles qui astiquent une braguette dans l’espoir d’enfanter ou des mégères qui émasculent les sphinges à coup de parapluie…

Mourir? Plutôt crever!

Cet épitaphe, nous le devons à Maurice Siné, dit Siné, alias Bob Siné, dessinateur et caricaturiste. Siné était un révolté, une grande gueule. Ancien de Charlie Hebdo avec sa rubrique Siné sème sa zone il a participé à l’émission Droit de réponse avec Michel Polac. Après sa rupture avec Charlie Hebdo il a lancé son canard Siné hebdo puis Siné mensuel-Le journal qui fait mal et ça fait du bien.

L’histoire de sa tombe est à l’image de son épitaphe. Olivia! trouver plus loufoque ce sera difficile crois moi. Commandé avec son grand pote Benoît Delépine ce caveau funéraire est conçu pour contenir 60 urnes. Ainsi il y a de la place pour 58 copains. Leur souhait était qu’il ne voulaient pour rien au monde se farcir des cons pour l’éternité. Les cons aussi meurent et partent au cimetière. Il ne fallait prendre ce risque. La pierre tombale est à l’image de ce gentil provocateur. Un magistral doigt d’honneur formé par un …cactus.

Fuck aux cons!
. Les chats qu’il aimaient tant.

Pour vous donner une idée des circonstances de son enterrement je vous ai trouvé ces délicieuses vidéos.

Chez le notaire.

Enterré en fanfare dans un cactus qui fait un doigt d’honneur.

Quittons à présent ces lieux pleins de surprises, de vie et de loufoqueries que sont les cimetières pour l’hôpital. En principe il est de coutume de faire le trajet inverse je vous l’accorde, mais nous avons dit loufoque ok ?

Bizutage du chirurgien chef.

En vous promenant sur l’île de la Cité, vous serez certainement tenté de visiter Notre Dame de Paris. Elle est bien belle notre cathédrale mais oublions la un peu et allons plutôt déambuler dans les allées de l’Hotel-Dieu situé sur son parvis. Crée en 651, il est le plus ancien hôpital de Paris et était à l’origine le haut lieu de l’hospitalité et symbole de charité. Au fil du temps et des événements (dont l’incendie de 1772 qui le détruit en partie) il s’est agrandi et déplacé. Au XVII ème siècle sa fonction d’hospitalité laisse la place à un lieu d’enfermement. Les pauvres étant considérés socialement dangereux. A la fin du XVIIIème siècle on y vient pour guérir et y être soigné. Aujourd’hui il dépend de la Faculté de médecine Paris-Décartes. En vous promenant à travers les allées de ses jardins, pensez à saluer le Baron Dupuytren enfin sa statue. Dupuytren était chirurgien en chef de l’Hôtel Dieu en 1815. Incontestablement un grand chirurgien à qui nous devons entre autre opération, la cicatrisation de l’intestin dans les hernies étranglées. . Son sale caractère a néanmoins laissé un mauvais souvenir à ses contemporains. Si la statue réalisée par Max Barneaud lui rend hommage, c’est en réalité une tradition étudiante qui lui offre sa place au palmarès des curiosités des guides touristiques. Deux fois par an les internes fêtent la fin de leur cycle lui mettant une couche de peinture. Cette tradition consiste à repeindre la statue pour la revêtir de toutes sortes de costumes. Voyez la créativité dont font preuve les étudiants. En faisant des recherches pour le thème #EnFranceAussi Iles j’ai eu l’agréable surprise de découvrir ces jardins et le baron par la même occasion.

Jardins et bâtiments de toute beauté. Mais une statue au loin attire le regard.
Je vous présente Monsieur le Baron.
Élégant jusqu’au bout.

La statue d’origine est un peu fadasse, vous ne trouvez pas?

.

Pas d’inquiétude, les étudiants savent égayer tout ça. C’est drôle, potache et tellement loufoque.

.
Ils ne l’ont pas loupé les gars.
.
.

Chaque nouvelle couche de peinture vient s’ajouter aux précédentes. Mais peut être que cette tradition touchera à sa fin. Après des avertissements écrits de la part des héritiers de l’artiste sommant les internes de mettre fin à cette pratique, une décision de justice les a condamnés. Voici un article du Monde qui en parle ici.

Salut Montaigne !

Restons dans l’ambiance estudiantine et allons rendre visite à Montaigne. Nous sommes dans le très beau square Paul Painlevé. Dans le quartier historique de la Sorbonne à deux pas du musée Cluny et des Thermes Gallo-Romains. Avant un examen, les étudiants ont coutume non pas de sortir les pots de peinture mais de caresser le pied droit du monsieur en lui disant « Salut Montaigne »

.
.
Une savate qui porte chance pour les exams.

Louis ? C’est toi ?

Les statues vous plaisent, parfait j’en une bien loufoque qui se trouve sur la colonnade du Louvre. Une jolie statue à l’effigie du plus barré des souverains, Louis XIV.

.

Pour la petite histoire, Louis XIV avant de quitter le Louvre pour Versailles a eu le temps de réaliser sa colonnade qui était censée être l’entrée principale de son château. Colonnade réalisée par Claude Perrault, petit frère de Charles.

.
.

En y regardant de plus près, Louis fait une drôle de tête.  En y regardant d’encore plus près nous lui trouvons une sacrée ressemblance avec Napoléon non ?

.

Il s’agit bien de Napoléon qui durant l’Empire a fait installer son portrait sur la colonnade de Louis. Quand on voit la coiffure on est en droit de se demander si le sculpteur n’était pas un peu bourré. L’explication est simple et bien-sur loufoque. Durant la période de la Restauration entre 1815- 1830 Napoléon était devenu infréquentable. Sur ordre de Louis XVIII on s’est empressé d’effacer toutes traces de l’Empereur. Démolir le buste sans déséquilibrer l’ensemble était apparemment impossible. Ni une ni deux le sculpteur lui a ajouté des bouclettes et hop! Vive le roi!

Mercredi j’peux pas, j’ai piscine.

Se promener à Paris à la recherche de lieux loufoques qui plus est au pas de course, ça use. Si nous allions nous détendre en piquant une tête dans la Seine.

 La piscine Joséphine Baker a cette particularité d’être installée sur le fleuve. C’est une expérience très sympa, surtout aux beaux jours, lorsqu’elle s’ouvre pour nous faire profiter de son solarium.

.
.

Le plus loufoque dans l’histoire de cette piscine est qu’elle a failli couler au fond de la Seine. Suite à une erreur humaine, cinq ou six flotteurs métalliques se sont remplis d’eau, faisant tanguer les 5 600 tonnes de l’équipement aquatique. Alertés, les pompiers ont pompé des milliers de litres d’eau. Encore un peu notre piscine se transformait en épave.

Oh ! Tu tires ou tu pointes?

Victor Hugo nous les a sauvées, nous offrant les plus belles ruines antiques parisiennes. Les Arènes de Lutèce. Imaginer combats de gladiateurs et lâchés de fauves est difficile de nos jours quand on y vient désormais pour disputer une partie de pétanque et se retrouver autour d’un pique-nique.

.
.
.

J’dois faire pipi

Tout le monde dénonce et se désole des dépôts d’urine (merci les mecs) dont souffrent les trottoirs et les murs parisiens.
A présent avec Les Urittrotoirs (une invention signée  Faltazi ) fini les urines sauvages, et vive le compost écolo. Messieurs vos pipis nous sont précieux. En urinant dans ces jolies pissotières toutes de rouge vêtues vous alimentez un compost (contenant de la sciure, des copeaux ou de la paille) qui se trouve  en dessous. Ce composte sera utilisé comme engrais dans les parcs et jardins de la ville.

.

Ces pissotières sont, tenez vous bien connectées.  Une sonde enregistre le niveau et en informe Les Gandousiers, le service en charge de la collecte des fonds.

Pauline, au printemps prochain j’aurai un stock de #Lundisfleuris

 

J’espère que vous n’hésiterez pas à jouer la carte « loufoque » lors de votre prochain passage dans notre bonne vieille capitale.

On se retrouve le mois prochain avec le thème « Zone humide » choisi par Mitchka.

 

 

 

 

 

 

Publicités

26 réflexions sur “10 lieux loufoques à Paris

  1. Géniale cette statue repeinte, dommage que cela soit maintenant interdit! J’ai bien peur qu’elle perde sa place dans le cœur des internes et tombent alors dans l’oubli comme bon nombre de statues … Personnellement je n’irai pas dormir dans la tombe de cette femme pour toute sa fortune ni un un jour, ni 365 🙂

    J'aime

    1. Il m’est d’avis que ce n’est pas une décision de justice qui freinera les étudiants. J’irai voir tiens, et te dirai si le Baron a pris une nouvelle couche. Je trouve cette touche de gaieté vraiment chouette.

      J'aime

  2. Un article qui sort de l’ordinaire. J’ai bien aimé les statues que les étudiants s’amusent à peindre. C’est vrai que c’est plus gai que l’original, mais bon cela ne doit pas plaire non plus à tout le monde ! Bon courage aussi, après cet explosion qui est arrivée dans votre quartier, et ces 2 pompiers de morts, cela doit faire un choc quand même ! Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

  3. Tes articles sont toujours aussi riches et j’imagine le travail de recheches que ça doit représenter. Je pense que tu as le site le plus complet sur les anecdotes de la ville de Paris. J’apprends toujours plein de trucs chez toi, c’est drôle et intéressant. Bravo pour cet article à 200% dans le thème.

    Aimé par 1 personne

  4. Merci Sabrina de ma ramener à Paris pour des « loufoqueries » que je ne connaissais pas.
    Je sais maintenant que nous les hommes on peut servir à quelque chose grâce aux Uritrottoir !
    Et puis tu m’as fait remonter en mémoire la vieille piscine Deligny où il m’arrivait (dans les années 70 sic !) de faire une agréable pause déjeuner sportif et qui, elle, a vraiment coulé le 8 juillet 1993 !

    Aimé par 1 personne

  5. J’adore ! Toutes ces découvertes parisiennes sont incroyablement plus loufoques les unes que les autres ! Vraiment un grand bravo à toi pour cet article ! Et du coup un grand merci !
    P.S. : Mention particulière pour moi pour le curieux testament de la comtesse russe !!!!!

    J'aime

  6. En lisant tes articles, je me demande toujours comment tu sais tout cela !!! 🙂 J’admire ta capacité de recherche et certainement ta mémoire!
    J’adore le père Lachaise et j’aime surtout le visiter avec une visite guidée pour apprendre justement tous ses petits secrets.
    Bon, sinon j’ai flashé sur les uritrottoirs! 😀

    Aimé par 1 personne

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s