Onysos le furieux au Théo théâtre

Dans un métro de New-York, un vieillard s’adresse à nous, c’est Onysos. Il va nous raconter son histoire commencée depuis trois millénaires. Il nous emmène dans les plaines mésopotamiennes où il renaîtra une deuxième fois après avoir été démembré.
Il nous conduira à Babylone qu’il détruira, ainsi qu’aux enfers qu’il explorera à la recherche de sa mère. Il nous mènera sur les bords du Nil où il mettra à mort Penthée, puis fuira jusqu’à Akko où il découvrira l’amour. A Troie, la veille de sa chute, il inventera le théâtre pour réchauffer le cœur de ceux qui allaient mourir.

J’ai eu l’occasion de voir cette pièce exceptionnelle avec mon fils. Lui et moi avons été émerveillés. Dès le début, nous sommes plongés dans l’ambiance glauque d’une station de métro. Un vieillard est là avachi sur son banc crasseux. Ce genre de personnage insignifiant que personne ne voit, devant lequel on passe dans la plus grande indifférence. Et pourtant..
Onysos spectateur de ce va et vient incessant, de cette « fourmilière » qu’il observe avec ironie, s’adresse alors à un passager. C’est là que toute sa puissance se révèle.

Onysos le furieux

.

L’interprétation de  Giovanni Vitello est magistrale. Sa voix, sa présence, son allure font de ce comédien un artiste exceptionnel. Il assure son seul en scène avec ferveur et brio. Il nous embarque dans un voyage aux confins de la mythologie ou se mêle passion, douleur et cruauté. Le tout sur fond d’inégalité, d’injustice et de guerres. Onysos évoque le parallèle entre son monde et le notre. Son monde qu’il fait vivre sous nos yeux et le notre dans lequel il a trouvé sa place. Invincible, immortel, il rajeunit et reprend des forces pour une nouvelle conquête. Celle de New York! C’est épique, tumultueux, intense et sacrément furieux.
Nous sommes émerveillés par la mise en scène de Bruno Ladet qui est de toute beauté et charmés par la performance de Giovanni Vitello, ultra talentueux. Cette pièce est un véritable coup de cœur.

 

6 nominations aux P’tits Molières 2019 :
Meilleur seul en scène-Meilleur auteur vivant
Meilleur comédien 1er rôle-Meilleure mise en scène
Meilleure scénographie-Coup de coeur du public

Onysos le furieux 
au Théo théâtre
le dimanche à 16h30
de Laurent Gaudé
avec Giovanni Vitello
Metteur en scène Bruno Ladet

Merci à Dominique Lhotte pour cette belle découverte.

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s