Les Ecchymoses invisibles

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de voir la pièce de Djamel Saïbi Les Ecchymoses invisibles. Pièce qui traite d’un sujet aussi tabou que douloureux. D’un sujet que l’on connait pourtant tous, les violences conjugales. Avant d’en parler sur le blog j’ai eu envie et surtout besoin de m’informer davantage sur le sujet. J’ai ainsi réalisé combien cette pièce est criante de vérité. Au delà de la dimension artistique, cette pièce est d’une grande utilité publique tant elle est superbement mise en scène et magnifiquement interprétée.

Passionné d’aviation, Michel a invité pour la soirée son collègue afin de lui montrer ses nouvelles maquettes. Corinne, en charge de préparer l’apéritif dînatoire, n’a finalement pas pu s’acquitter de cette tâche et redoute la colère de celui-ci.
Un huis-clos conjugal déroutant, sans compromis ni tabou ! Face à la brutalité de Michel, Corinne a érigé des remparts de silence. Mais ce soir elle n’a d’autre choix que de se confronter au monstre de colère qui habite son mari.

Difficile, voire risqué de traité d’un sujet d’actualité aussi délicat et douloureux que la violence conjugale. Oui délicat et risqué d’en parler et donc de sensibiliser. Cette fois, non pas en conférence ou par témoignages croisés mais sur les planches.

Dans Les Ecchymoses invisibles tout y est minutieusement travaillé, étudié, rien n’est laissé au hasard. Cette pièce nous fait réellement (et brutalement) prendre conscience de ce que vivent et subissent les victimes, leur descente aux enfers cette spirale infernale qui mène au pire.

C’est sans voyeurisme, sans jamais tomber dans la caricature, et pourtant la  pièce de Djamel Saïbi est d’une réalité sidérante, déstabilisant, elle ne laisse aucune place au tabou. Dialogues et monologues viennent rythmer ce huit clos suffoquant. Le jeu des deux comédiens Emma Dubois (Corinne) et Eric Moscardo (Michel) sont exceptionnels. On a envie de prendre Corinne par la main. On se surprend à détester Michel.
La mise scène nous place face à cette situation aussi dramatique que complexe. Alors que l’on assiste à cette violence des plus destructrices les souvenirs évoqués par le couple nous rappellent qu’il y a eu un avant. Une histoire d’amour, un couple des plus classiques qui a fondé sa famille. Aujourd’hui ce passé à laissé place aux apparences .
Comment arrive t’on à ce schéma de domination. Comment Corinne est devenue cette femme dépendante, soumise au point d’avoir perdu tous liens sociaux, amicaux et familiaux, au point d’être réduite au statue « souffre-douleur ». Comment Michel est devenu ce bourreau, cet homme qui a fait de sa femme « sa chose » , ce pervers narcissique qui la terrorise quotidiennement alors qu’il dit l’aimer plus que tout. Cette descente aux enfers qui a installé une relation toxique est magnifiquement mise en scène et interprétée. C’est intense et si émouvant. A aucun moment il est question de juger mais d’alerter, de soutenir et de venir en aide. Ce sujet si délicat, si douloureux est porté avec brio. D’une part par l’écriture et la mise scène et bien entendu par ces deux comédiens simplement magnifiques. Ils adhèrent à leur propre rôle avec talent et conviction. Un vrai coup de cœur

Djamel Saïbi s’est inspiré d’un fait réel pour écrire sa pièce. Il est réelement touché par le sujet et le résultat est brillant. Je ne peux que vous inviter vivement à aller voir Les Ecchymoses invisibles , personne n’en ressort pas indemne. Et je crois que c’est le but. Après avoir quitté le théâtre, tous ces sentiments évoqués ne nous quittent pas, ils se bousculent : colère, tristesse, remords, culpabilité, peur, terreur, force, faiblesse..

Les Ecchymoses invisibles
de Djamel Saïbi
avec Emma Dubois et Eric Moscardo
au Théo Théatre
6 février > 30 avril
Jeudi 21h sauf le 09/04

Pour les petits veinards qui seront à Avignon cette année, Les Ecchymoses Invisibles joue au Sham’s théâtre.

Merci à Dominique Lhotte pour cette magnifique découverte.

 

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Les Ecchymoses invisibles

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s