3 balades très parisiennes

Il parait que nous pouvons enfin bouger, changer de décor et retrouver ainsi une forme de liberté. Sous cette liberté encore contrôlée, je compte bien profiter encore et encore de ma ville.
Paris a de quoi nous offrir un véritable dépaysement malgré la limite qui nous est imposée. Je pars donc pour trois balades parisiennes qui conjuguent, exercices, flâneries, découvertes et anecdotes. Copains de Paris/Banlieue à vos chaussures de marche.

3 balades très parisiennes

 

Des Folies bergère au Sacré-cœur

Rendez-vous rue de la Boule rouge dans le 9ème arrondissement. Je vous attends aux cotés de Joséphine Baker. dont la présence est éternelle ici aux Folies bergère. Symbole de la vie parisienne, cette salle qui a 130 ans en a vu du (beau) monde: A l’âge de 16 ans Jacky SARDOU y a commencé sa carrière comme danseuse, FERNANDEL, et JEAN Gabin y ont chanté, les légendaires CHARLIE Chaplin, WC Fields et STAN Laurel ont partagé la scène de ce cabaret inauguré en 1869. L’emplacement qu’il occupe était un champs où coulait une rivière aujourd’hui souterraine , la Grange Batelière. Cette rivière à laquelle on attribue certaines légende figure dans le film La Grande Vadrouille.

.

Aux Folies bergère prendre à gauche jusqu’à la rue du faubourg Montmartre. Mais avant de continuer plus loin et si vous avez un creux pensez à prendre un délicieux casse-croute chez Chéri Charlot, les meilleurs de Paris.

.

Une fois rue du faubourg Montmartre c’est très simple, prenez à droite et continuez tout droit jusqu’à Notre Dame de Lorette. C’est en 1823 que fut posée la première pierre de l’édifice, dans un quartier qui à l’époque se situait hors des murs de Paris où la population croît et ses attractions se développent. Il ne manquait qu’une église. L’architecte Hippolyte Lebas s’est inspiré des basiliques romaines. Les colonnes corinthiennes du porche lui donne cet allure de temple gréco-romain.

.

Bien que l’entrée de cette église se trouve, rue de Châteaudun, elle marque le début de la rue des Martyrs qui est piétonne chaque dimanche matin. C’est cette même rue qu’il va falloir à présent emprunter. Attention ça grimpe, mais nos efforts sont récompensés par cette vue.

.

La rue des Martyrs doit son nom en hommage aux chrétiens persécutés sous l’empire romain. Dont le plus célèbre d’entre eux est Saint-Denis.
Cette rue comme le chemin qui se trouvait avant elle  mène tout droit au village de Montmartre où justement Saint-Denis premier évêque de Paris (Lutèce à l’époque des faits) et ses deux compagnons subirent le martyre de la décapitation. Voici une rue où il fait bon s’y promener et y habiter, une rue familiale avec son ambiance de marché les dimanches et les jours de vide-greniers.

.

Après avoir grimpé cette rue, traversé le pittoresque quartier de Pigalle et monté les marches vous serez récompensés. Le voilà, il est là devant vous.

. La pierre blanche de la basilique a la particularité d’être autonettoyante avec l’eau de pluie.
  •  De Concorde à Bastille

Prêts à se muscler les mollets? Parce que la route sera longue.

Mais avant de commencer, on ne quitte pas la place de la Concorde comme ça. Prenez votre temps, admirer la, elle en a des choses à vous raconter.

Place de la Concorde

Située à la jonction de trois quartiers, le quartier des Champs-Élysées, de la Madeleine et de Saint-Germain-L’auxerrois, cette ancienne place royale a conservé son allure majestueuse. A l’origine un marécage qui grâce au travail de l’architecte Gabriel est devenu une place en l’honneur de Louis XV . Durant la Révolution on y a installé la guillotine et dans la foulée rebaptisée le lieu Place de la Révolution. C’est ici que furent guillotinés Louis XVI, Marie-Antoinette, Charlotte Corday, Les Girondins, Olympe de Gouges (la pionnière du féminisme) Lavoisier, Camille Desmoulins, Danton, Robespierre et tant d’autres. Palace, musée, fontaines monumentales et temple égyptien cohabitent en harmonie.

.

Après avoir tenter de toiser admiré l’Obélisque et tenté d’en percer les mystères, nous allons lui tourner le dos direction le jardin des Tuileries.

.Les dessins de son piédestal nous racontent son voyage qui depuis l’Egypte qui a duré au total 7 ans

Au jardin des Tuileries, le défi, est de trouver des chaises libres.

. 

D’un pont à l’autre

Rassurezvous je ne vais pas vous faire traverser la Seine par ses 37ponts. Notre promenade commence au pont au Double et se termine au pont de la Concorde. Pour une balade d’amont en aval de la Seine

Le pont au Double, ses jolies balustrades en fonte et cuivre offre une agréable balade au pied de Notre Dame. Il doit son nom à la taxe dont il fallait s’acquitter pour le franchir, un double denier. En 1709 ce petit pont s’est écroulé. Pas étonnant lorsque l’on connait la surcharge que les ponts supportaient avant l’interdiction d’y construire des maisons.

.

A proximité le square Viviani vous offre une petite pause bien méritée.

.

A deux pas sur l’île de la Cité se trouve le pont Notre Dame d’où l’inspecteur Javert des Misérables s’est suicidé.

.

Poursuivons notre balade sur les quais vers un petit pont que je trouve bien joli. Un petit pont qui revient de loin. Emporté à maintes reprise par la Seine en crue, il fut complètement détruit par un incendie causé par deux bateaux de foin en feu. Le Petit pont-Cardinal Lustiger est encore aujourd’hui le pont le plus court.

.

Voisin de la Samaritaine, il se voit au loin. C’est le Pont Neuf. Contrairement à son nom, il est le plus ancien pont de Paris. Il s’agit du premier pont en pierre sans maison et pourvu de trottoirs. Offrant ainsi aux Parisiens une véritable vue sur le fleuve et la ville. Descendez sous ce pont pour profiter d’un charmant square. Le square du Vert-Galant.

Le square du Vert Galant un jour de printemps.
Le square du Vert Galant un jour de crue.
Le pont Neuf 
Corbeilles du Pont Neuf

Pont des arts

Arts comme le Palais des Arts. Nom donné au musée du Louvre sous le second empire. Un vrai pont promenade.  Déjà fragile à l’origine, les deux conflits mondiaux ne l’ont pas épargné. Dans les années 60 à 80 il est victime de nombreux accidents fluviaux. En 1980 il est démoli puis reconstruit quelques années plus tard sous le même aspect mais bien plus solide.

.
Vue sur le pont Neuf et la pointe de l’île de la Cité. Depuis le pont des Arts

Pont de la Concorde

Il parait que les pierres parlent. Si c’est exact, celles du pont de la Concorde en auraient des choses à dire. Une partie de l’édifice fut construit avec des pierres provenant de la Bastille après sa démolition. Rien ne se perd.

.
.

Je n’ai pas évoqué tous les ponts, à vous de vous arrêter devant celui qui vous attire. Le soleil sera au rendez-vous ces prochains jours. Rien de tel que de déambuler à pied dans notre bonne vieille capitale.
Bonne balade.

 

 

 

 

 

 

 

4 réflexions sur “3 balades très parisiennes

Tu veux mettre ton grain d'sel ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s